fbpx

Le compte Twitter du ministère de la Culture hacké au cours de la nuit

Par

le

Entre une heure et cinq heures du matin, dans la nuit de lundi à mardi, le compte Twitter du ministère de la Culture a été piraté.

Le compte Twitter officiel du ministère de la Culture, qui est suivi par quelques 230.000 internautes, a été piraté pendant plusieurs heures, dans la nuit de lundi à mardi. Entre une heure et cinq heures du matin, des tweets vulgaires, insultes et autres messages fantaisistes ont été postés sur le compte Twitter du ministère de la Culture.

Ce piratage a poussé le ministère à présenter ses excuses officiellement ce matin sur le réseau social. Dans un communiqué, le ministère affirme que son compte a bien été « usurpé dans la nuit du 17 au 18 juillet » et qu’il présentait « toutes ses excuses pour ces tweets indésirables ». « Les messages inappropriés ont été supprimés depuis », a-t-il ajouté. Toutefois, cela n’a pas empêché des utilisateurs de réaliser des captures d’écran pour immortaliser le hack.

Selon les tweets, l’auteur de ces messages serait nul autre que le fils de la community manager du site.« En gros ma mère est la vraie cm (community manage) et je m’ennuie mdrrrr…« . Selon lui, son propre compte Twitter était @ViviTix_CR. Celui-ci est maintenant inactif, mais il comptait plus de 7.000 followers. Bien que l’évènement se soit produit en pleine nuit, de nombreux internautes ont remarqué les messages étranges publiés par le compte. Cela a tellement fait parler que le hashtag « #MinistereChomage » est rapidement apparu parmi les sujets les plus commentés du réseau social.

Il n’y a donc pas eu de piratage à distance, il s’agissait ainsi seulement d’un garçon connecté à l’ordinateur de sa mère. Après avoir a été conseillé par plusieurs utilisateurs, le jeune garçon, qui aurait 13 ans d’après les échanges qu’il a eu avec les internautes, a fini par supprimer les tweets pour ne pas causer d’ennuis à sa mère.

L’adolescent avait visiblement choisi de ne pas faire dans la discrétion car il a même été jusqu’à écrire sur un compte personnel : « C’est moi derrière le compte du ministère de la Culture, mais faut pas dire mdr. » Mais face au grand nombre de sollicitations, il a été contraint de supprimer son compte : « Bon bah, je supprime mon compte, pas le choix, une belle aventure en tout cas », a-t-il écrit dans son dernier message.

Articles recommandés