fbpx

Twitter lance et supprime une fonctionnalité anti-harcèlement en 2 heures

Par

le

Après l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité anti-harcèlement, de nombreux utilisateurs l’ont jugé complètement contre-productif, un tollé a incité l’entreprise à la supprimer dans les deux heures.

Lundi, Twitter a introduit un changement à sa fonctionnalité de listes conçue pour lutter contre le harcèlement. Mardi, le réseau social a annulé les changements par crainte que cela soit contre-productif.

Via son compte Twitter Safety, le site a annoncé qu’il ne notifierait plus les utilisateurs lorsqu’ils sont ajoutés à des listes sur la plateforme. Les listes sont généralement utilisées comme un moyen de regrouper des comptes que l’on suit par thématique, mais cette fonction est devenue un outil utilisé par les harceurs pour y placer des gens dans les listes avec des noms vulgaires ou offensants.

Alors que la décision de supprimer les notifications était destinée à empêcher les gens de savoir qu’ils figurent dans une liste de ce type, certains utilisateurs ont indiqué que cela aurait un effet contre-productif. Les trolls auraient pu simplement ajouter des gens à des listes et ces derniers n’auraient jamais su à quoi ils étaient associés.

« C’est très important pour les gens de savoir s’ils ont été ajoutés à une liste de cibles. Là, vous rendez aveugles les plus vulnérables», a expliqué l’utilisateur Twitter SwiftOnSecurity, un compte populaire qui est spécialisé dans la sécurité informatique

Les utilisateurs ont également suggéré à Twitter qu’une meilleure approche serait de permettre aux utilisateurs de se retirer des listes ou de supprimer automatiquement un utilisateur d’une liste lorsqu’ils bloquent le créateur de celle-ci.

Twitter a pris des mesures pour résoudre le problème qu’il a créé assez rapidement. En quelques heures, le vice-président de l’ingénierie de Twitter, Ed Ho, a répondu à la question sur Twitter, qualifiant la décision de « faux pas » et affirmant que la société était en train de faire marche arrière.

Le changement était destiné à être une partie de la bataille en cours de Twitter contre les abus sur la plateforme. La semaine dernière, la société a annoncé qu’elle intensifiait ses efforts pour évincer le harcèlement de son site.

Plus tôt ce mois-ci Dick Costolo, l’ancien PDG de Twitter, a reconnu que la société avait un problème de harcèlement quand il dirigeait la société.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉