fbpx

Des internautes utilisent une faille pour héberger du porno sur YouTube

Par

le

TorrentFreak rapporte que des internautes utilisent YouTube comme plateforme pour héberger du porno et du contenu piraté en trompant le système de sécurité Content ID de Google.

YouTube est l’endroit idéal pour trouver toutes sortes de vidéos, que ce soit les célèbres vidéos de chats ou des extraits de vos séries TV préférées. Mais il y a plus. Les pirates utilisent maintenant une faille dans la plateforme de partage vidéo de Google pour y stocker du contenu sexuel et piraté, ce qui est en conflit direct avec les conditions d’utilisation du géant américain.

TorrentFreak a rapporté la semaine dernière que les pirates utilisent YouTube comme plateforme pour héberger du porno et du contenu piraté en trompant le système de sécurité Content ID de Google. Pour y parvenir, ils mettent la liste des vidéos comme «privée» et utilisent le code embed sur leurs sites web pour ainsi profiter de l’hébergement gratuit de la vidéo, en plus des revenus publicitaires. En conséquence, ces vidéos sont diffusées via le domaine GoogleVideo.com sans être répertoriées sur YouTube.

Les vidéos allant à l’encontre des conditions d’utilisation ne sont pas une nouveauté sur YouTube, car de nombreux albums et films sont accessibles sur le site, mais le porno n’était jusqu’à maintenant pas concerné. Plusieurs sites de divertissement pour adultes utilisent YouTube comme service d’hébergement, ce qui n’a pas échappé aux studios de production spécialisés.

« Il y a une faille importante sur YouTube. Les auteurs d’infractions de droit d’auteur profitent de l’option de partage privé des vidéos. Ils téléchargent et stockent des vidéos, et les utiliser librement sur des sites web tiers pour gagner de l’argent », a déclaré le producteur de films pour adultes Dreamroom Productions à TorrentFreak.

La société reproche également à Google de ne pas avoir corrigé la faille, ce qui peut être fait en désactivant la fonction de partage sous des paramètres spéciaux.

« La plus grande plateforme de vidéos est en train de se transformer en l’une des plus vastes bases de données de contenus pirates », a déclaré un porte-parole de Dreamroom Productions.

Il est bon de rappeler que Google lutte contre la publication de contenus pour adultes sur YouTube, mais garder une trace de tout cela s’avère être une tâche fastidieuse, en particulier si les utilisateurs utilisent des tags précis pour trouver ces vidéos.

Articles recommandés