Le smartphone Pixel de Google piraté en moins d’une minute

Par

le

Lors d’une conférence de sécurité qui s’est déroulée à Séoul la semaine dernière, une équipe de hackers a réussi à pirater le tout nouveau smartphone Pixel de Google en moins d’une minute.

Le nouveau smartphone Pixel de Google a été soumis à un test de piratage la semaine dernière et a échoué, incitant le géant américain à applaudir l’exploit et a offrir une récompense à l’équipe à l’origine de celui-ci. La société a fait savoir qu’elle allait maintenant plancher sur les ajustements nécessaires à apporter.

Le hack a eu lieu la semaine dernière à la conférence de sécurité PwnFest, qui s’est déroulée à Séoul, en Corée du Sud. C’est l’équipe chinoise Qihoo 360 qui a réussi à pirater un appareil Google Pixel. L’opération a été effectuée en moins de 60 secondes en raison d’une vulnérabilité Zero Day. Le piratage a rendu le smartphone vulnérable à l’exécution de code à distance. Les pirates prospèrent généralement sur ces failles, qui leur donnent libre cours de suivre les victimes, d’exploiter leurs terminaux et éventuellement de voler des données.

L’équipe de Qihoo 360 est, bien sûr, un groupe de pirates informatiques. L’équipe représente l’une des plus grandes entreprises de cybersécurité en Chine. Google a récompensé l’équipe d’une somme en cash de 120 000 dollars pour avoir réussi cet exploit. Selon TheNextWeb, le groupe a remporté un total de 520 000 dollars lors de l’événement après avoir également trouvé des failles dans Adobe Flash et Microsoft Edge.

Google dit qu’il fera usage de la brèche de l’équipe Qihoo 360 et renforcera la sécurité des appareils Pixel. Les utilisateurs des ces smartphones seront bientôt en mesure de télécharger un patch qui viendra combler la vulnérabilité trouvée par l’équipe chinoise.

Ce n’est pas la première fois que l’équipe Qihoo 360 fait parler d’elle. Selon Forbes, les spécialistes chinois de la cybersécurité ont été en mesure de hacker une Tesla Model S. Ils ont eu accès à l’ensemble des fonctions du véhicule comme l’ouverture automatisée des portes, le klaxon, et même l’allumage des phares. Le groupe avait par la suite fourni à Tesla les détails nécessaires sur la façon dont ils avaient procédé et a même aidé l’entreprise d’Elon Musk à renforcer sa sécurité.

Articles recommandés