fbpx

Pokémon Go envoie les joueurs dans un commissariat de police

Par

le

En Australie, la police a émis un avertissement à l’attention des joueurs de Pokemon GO car le jeu identifie un commissariat de la ville de Darwin comme un Pokéstop.

Le jeu de réalité augmentée Pokemon Go est sorti dans plusieurs régions du monde, aux USA, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les fans ont donc pu déjà commencer à s’immerger dans le jeu, dans le but d’attraper autant de Pokémon que possible.

Mais peut-être que les utilisateurs sont trop absorbés, parce que même la police australienne a remarqué la présence de chasseurs de monstres près des commissariats à cause du jeu.

C’est donc avec humour que la police australienne a adressé un message à l’attention des joueurs de Pokémon Go. Selon un post publié sur leur page Facebook, le poste de police de Darwin est un Pokéstop. Cependant, la police a informé le public qu’ils ne sont pas obligés d’aller à l’intérieur du commissariat pour obtenir des PokéBalls.

« C’est aussi une bonne idée de lever le nez de votre téléphone avant de traverser la rue. Le Sabelette n’ira nulle part ! Restez vigilants et capturez les tous ! », a écrit la police de Darwin sur sa page Facebook.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’univers Pokémon, un Pokéstop est l’endroit où les joueurs peuvent obtenir un certain nombre d’éléments. Il se trouve à différents endroits dans le jeu, et sont dispersés partout dans le monde.

Dans Pokémon Go, certains types de monstres n’apparaissent seulement que dans leur environnement naturel. Par exemple, les Pokémon de type Eau ne pourront apparaître que près des lacs ou des océans. Les Pokémon Gyms se trouvent dans les parcs publics ou les églises, tandis que les PokéStops sont situés, en plus de certains commissariats, dans des sites tels que des monuments historiques.

Comme mentionné hier, le jeu est en cours de déploiement sur les plateformes de Google et Apple. Le titre est déjà disponible dans certains pays comme les USA ou bien le Royaume-Uni, mais pas encore en France. Toutefois, cela ne devrait pas tarder.

Articles recommandés