fbpx

La première course de drones pilotés par la pensée organisée en Floride

Par

le

L’Université de Floride a organisé la première course de drones pilotés par la pensée le 16 avril dernier.

La première course au monde de drones pilotés par la pensée a récemment eu lieu à l’Université de Floride. La « Brain Drone Race » a testé une technologie appelée Brain Computer Interface, ou BCI, qui permet aux humains de contrôler le déplacement des machines en utilisant leurs pensées. Cette technologie étonnante peut par exemple être utilisée par des personnes paralysées afin de bouger leurs prothèses (bras ou jambes).

Aussi appelée interface neuronale directe, un BCI est une interface de communication directe entre un cerveau et un dispositif externe, tel qu’un casque électroencéphalogramme ou bien un drone. Si les BCI sont parfois utilisés pour augmenter ou réparer les fonctions sensori-motrices, la technologie a également des applications militaires. Les forces armées américaines ont développé des interfaces cerveau ordinateur afin d’améliorer la performance de leurs troupes et dans le but d’interférer avec les communications des troupes ennemies.

En Floride, la course a vu 16 participants utiliser leur cerveau magnifié par des casques BCI pour faire voler des drones au dessus d’un terrain de basket. Piloter l’engin ne fut pas une mince affaire car la concentration nécessaire pour piloter les drones est cruciale.

Pour la course, les casques EEG ont été calibrés afin de déterminer à quelle action correspond chaque activité électrique neuronale. Un algorithme s’est ensuite occupé de convertir cela en commandes envoyées au drone par liaison sans fil.

D’après les chercheurs, la course de drone a confirmé que les progrès réalisés dans le domaine des interfaces neuronales étaient beaucoup plus rapides qu’ils ne l’étaient il y a dix ans.

« Un jour, vous pourriez porter une interface neuronale comme on porte une montre pour interagir avec les objets autour de vous », a ainsi expliqué le professeur Juan Gilbert, créateur de la course.

D’autres scientifiques ont déclaré qu’ils souhaiteraient étudier comment de tels dispositifs peuvent modifier la façon dont les gens travaillent et vivent.


Articles recommandés