fbpx

LinkedIn va dédommager des utilisateurs victimes de spams

Par

le

Pour mettre fin aux poursuites lancées par un groupe d’utilisateurs, LinkedIn va dédommager des utilisateurs membres de spams en versant 13 millions de dollars.

LinkedIn a récemment fait parvenir un long mail à ses utilisateurs pour leur faire savoir qu’une plainte collective a été déposée contre le réseau social. La société a décidé de débourser 13 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites.

La société a contacté les membres qui pourraient avoir utilisé la fonctionnalité « Add Connections » entre le 17 septembre 2011 et le 31 octobre 2014, une fonction qui utilise l’accès au carnet d’adresses pour envoyer une invitation à toutes les personnes non inscrites sur le site. Une fois envoyée, deux messages de rappel suivaient l’invitation, pour relancer ceux qui n’avaient encore rejoint la plate-forme.

Pour les utilisateurs ayant porté plainte, LinkedIn faisait un usage abusif de leurs listes de contacts en envoyant par exemple plusieurs rappels invitant à créer un compte. Mais en plus des invitations, des mails publicitaires ont aussi été envoyées aux utilisateurs.

Dans un premier temps, le réseau social destiné aux professionnels a nié ces accusations de spam, mais pour clore ce procès, l’entreprise a choisi d’indemniser les utilisateurs victimes de ces mails. 13 millions de dollars seront versés aux membres. Les avocats des deux parties ont approuvé cette proposition mais celle-ci doit maintenant être validée par la justice américaine. Dans un second temps, LinkedIn va devoir modifier ses conditions d’utilisation pour éviter l’envoie à répétition de ce type d’e-mail.

Articles recommandés