fbpx

La SNCF teste des drones pour la maintenance et la surveillance

Par

le

Pour repérer les accidents et surveiller ses installations sans interrompre le trafic, la SNCF teste une flotte de drones.

La SNCF teste actuellement des drones afin d’assurer la maintenance de ses installations, surveiller ses infrastructures et lutter contre le vol de cuivre. Grâce aux caméras infrarouges, les drones sont capables de repérer un individu. L’avantage des drones est de pouvoir couvrir des zones plus importantes que les agents au sol, sans perturber le trafic ferroviaire.

Au total, 15 personnes de la SNCF gèrent les opérations effectuées avec les drones. Composée d’une dizaine de drones, la flotte d’appareils s’agrandira à la fin de l’année 2015 pour surveiller les 30.000 kilomètres de réseau.

En plus de la sécurité et la surveillance des infrastructures, les drones serviront aussi à prévenir les dysfonctionnements ou incidents présents sur les lignes de la SNCF. Par exemple, les drones surveilleront les parois rocheuses qui bordent les lignes ferroviaires, inspecteront les charpentes et toitures des gares, ou détecteront les arbres gênants ou dangereux.


Articles recommandés