Le pape François donne sa bénédiction aux théories du Big Bang et de l’évolution

Par

le

Mardi, le pape François a affirmé que les théories du Big Bang et de l’évolution n’étaient pas incompatibles avec la foi chrétienne.

Ce 27 octobre, à l’occasion d’une réunion à l’Académie pontificale des sciences, un organisme indépendant accueilli au Vatican et largement financé par le Saint-Siège, le pape François a affirmé que le Big Bang, «qui est aujourd’hui considéré comme étant à l’origine du monde», n’est pas en contradiction avec «l’intervention créative de Dieu». Au contraire, « elle l’exige » a développé le souverain pontife.

Le Big Bang est modèle scientifique utilisé depuis 1927 pour décrire l’origine de l’univers il y a 13,7 milliards d’années.

Le pape ajoute que « l’évolution dans la nature n’est pas en contradiction avec la notion de création (divine) parce que l’évolution exige la création d’êtres qui évoluent ».

Le pape François a souhaité confirmer ce que certains de ses prédécesseurs comme Pie XII ou Jean Paul II avaient déjà souligné : le catholicisme n’est pas inconciliable avec la science. Même si ces propos peuvent étonner, ils ne sont pas nouveaux chez les catholiques. Ils sont en effet dans la ligne des positions adoptées par certains papes qui souhaitaient se débarrasser de l’image d’adversaire de la science que porte l’Eglise.


Articles recommandés