fbpx

NASA : Les astronautes dans un profond sommeil pour aller sur Mars ?

Par

le

Une étude en partenariat avec la NASA étudie la possibilité de réduire le coût d’une expédition habitée vers Mars en mettant les astronautes dans un profond sommeil.

La NASA a financé SpaceWorks, une entreprise privée, pour étudier les effets du sommeil profond sur les astronautes pendant les missions dans l’espace lointain, notamment sur ​​Mars.

Cette technique particulière est couramment utilisée pour les patients ayant subi un traumatisme important. Le sommeil profond est une option intéressante pour économiser les ressources des missions spatiales de longue durée.

En combinant l’hyperthermie thérapeutique, similaire à celle utilisée en réanimation dans les hôpitaux, avec une alimentation par voie intraveineuse, les astronautes pourraient être plongés dans un état léthargique le temps du voyage. L’objectif serait de faire diminuer la température du corps pour qu’il atteigne les 32 à 34 degrés via une injection de produits ou en refroidissant le corps avec des packs de gel refroidissant. Cela permettrait de réduire le métabolisme humain et ainsi l’astronaute sombrerait dans l’inconscience.

Ce processus pourrait permettre l’utilisation d’un plus petit vaisseau avec un approvisionnement en eau et en nourriture limité pour économiser de l’énergie et des ressources. Toutefois, les conséquences sur les astronautes restent à étudier. Il est important de savoir comment cela pourrait influer sur les capacités des astronautes, le risque d’un réveil accéléré en cas d’urgence, et les effets sur la santé.

« Notre approche est basée sur l’extension des pratiques médicales actuellement utilisées et évite les défis souvent associés à la cessation d’activité métabolique de la cryogénie, » explique Mark Schaffer, de SpaceWorks, à Discovery News. Il sera cependant nécessaire de développer la technique : « On n’a jamais eu besoin de garder quelqu’un en léthargie pour une durée supérieur à sept jours », reconnaît-il. « Pour les futurs voyages habités vers Mars, il nous faudra repousser cela à 90 ou 180 jours, ce sont les types de temps de mission dont nous parlons. »

Pour le moment, il s’agit seulement d’un projet qui se base sur une future mission projetée par la NASA. L’agence spatiale américaine ne prévoit aucun voyage vers la planète rouge avant 2030.


Articles recommandés