fbpx

Youtube : chasse aux robots sur les vues

Par

le

Les statistiques des vidéos sur YouTube vont être vérifier plus souvent afin de démasquer les vues générées par des robots.

YouTube a annoncé qu’il contrôlera plus souvent le nombre de vues sur les vidéos publiées sur sa plateforme.
À la fin de l’année 2012, Google avait sanctionné les comptes des grandes maisons de disques sur sa plateforme de vidéos. Ces dernières étaient suspectées de tricher pour augmenter leurs statistiques afin d’augmenter leurs revenus grâce à la publicité. Les comptes suspectés étaient ceux d’Universal Music Group et Sony BMG. Certains comptes d’artistes avaient aussi subit cette sanction (Britney Spears, Michael Jackson, Shakira, Beyoncé ou encore Chris Brown). Au total, plus de 2 milliards de vues ont été retirées.

Ces diverses techniques pour gonfler les statistiques ne sont pas rares. C’est pour cette raison que Google a décidé de vérifier périodiquement l’activité des vidéos sur sa plateforme.
« Nous avons commencé à vérifier périodiquement les vues qu’une vidéo reçoit », afin de retirer, si besoin, les statistiques qui ont été générées artificiellement« , a précisé le géant américain.
Pas de panique pour autant, Google indique que seule une « fraction minuscule » des vidéos sur YouTube devrait être affectée par cette nouvelle politique. La majorité des contenus n’a donc pas de souci à se faire.

Pourquoi un contrôle périodique ?

Google précise dans son billet de blog que cela maintiendra la qualité du service. Bien entendu, il s’agit d’un enjeu financier. Avec YouTube, les annonceurs ne paient que lorsque les internautes regardent une vidéo. Si l’internaute décide de ne pas regarder la publicité, l’annonceur ne paie rien. De cette façon, l’audience est donc ciblée et lorsqu’un humain regarde le spot publicitaire, il devient un consommateur potentiel. En revanche, s’il s’agit d’un robot, son pouvoir d’achat est nul.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉