fbpx

Qwant : le moteur de recherche français se lance officiellement

Par

le

La version bêta de Qwant était disponible pour les internautes depuis février dernier. Mais hier soir, Qwant a été lancé officiellement sur la toile.

Éric Léandri, directeur général de Qwant, a annoncé lors de la soirée de lancement qu’ « il est impossible de vouloir remplacer Google. Faire du Google contre Google, ce n’est pas possible, alors autant faire différemment : nous proposons un service différent et une expérience plus ouverte ».

En effet, Qwant propose aux internautes de visualiser en un coup d’œil les résultats de sa recherche, triés dans plusieurs onglets : web, actualités, shopping…

Grâce à ça, Qwant n’est pas une « porte d’entrée dans le web » (par exemple : taper « Facebook » dans le moteur de recherche pour accéder à ce site). Ainsi, les internautes restent plus longtemps sur la page pour consulter tous les résultats (en moyenne six minutes).

Qwant

Pendant les quatre mois de la phase de test, 250 millions de requêtes ont été faites, par 3,5 millions de visiteurs.

Cependant, tout le monde n’a pas été immédiatement séduit par cette approche. En effet, beaucoup avaient critiqué le fait que Qwant se définissait comme un « moteur de recherche » alors que, pour eux, le site s’apparentait plus à un « agrégateur de contenu ».

En revanche, un très bon argument qui a fait mouche auprès des utilisateurs, c’est le traitement des cookies. Ces fichiers qui vous tracent sur Internet, qui servent à cibler la publicité, sont très peu utilisés sur le moteur de recherche français. Qwant promet de ne pas « pister » ses utilisateurs, mais de n’utiliser uniquement les contenus publiques que l’internaute poste sur les réseaux sociaux.


Articles recommandés