fbpx

Un mot de passe à avaler ?

Par

le

Google et Motorola travaillent actuellement sur un nouveau modèle de mot de passe et se tournent vers le tatouage électronique et même le comprimé à ingérer.

Depuis quelques temps déjà Google tente de trouver des alternatives aux mots de passes actuels qui sont souvent des combinaisons de lettres, de chiffres, de caractères spéciaux à mémoriser. En février 2012, Google présentait un mécanisme dans Chrome capable de générer automatiquement un mot de passe puis d’authentifier l’utilisateur par la suite. Les chercheurs de Google se sont ensuite tournés vers l’authentification par USB pour identifier automatiquement l’internaute au sein de Chrome.

Regina Dugan, ancienne directrice de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) et actuelle responsable des projets spéciaux au sein de la filiale de Google Motorola Mobilty, a déclaré, à l’occasion du All Things Digital, que Google s’intéresse au domaine du « tatouage électronique » et notamment dans la sécurité.

Pill

Dans ce domaine, Motorola Mobility travaille avec la société MC10 qui a mis au point de toutes petites puces électroniques malléables qu’il est possible de coller sur la peau d’une personne. Regina Dugan a notamment présenté son tatouage contenant un mot de passe et lui permettant de s’authentifier.
Encore plus insolite, Mme Duncan a présenté une petite pilule à ingérer qui peut être activée par les acides gastriques afin de produire un signal électronique. C’est donc finalement le corps entier qui se transforme en mot de passe.

Bien entendu, il s’agit pour l’instant de prototype, on est encore loin de voir ces techniques débarquer sur le marché.

Articles recommandés