fbpx

Samsung investit 10 milliards de yens chez Sharp

Par

le

Samsung s’apprête à devenir le 5e actionnaire du groupe japonais SHARP dans le cadre d’une collaboration sur les écrans à cristaux liquides.

sharp-lcd

Le groupe japonais Sharp a annoncé mercredi 6 mars un partenariat avec le géant sud-coréen Samsung qui va devenir son actionnaire pour une collaboration portant sur les écrans à cristaux liquides.

D’après les termes de leur entente, Sharp va émettre des nouvelles actions envers Samsung. De son côté, le sud-coréen va investir 10,38 milliards de yens (85 millions d’euros) pour prendre 3,04% du capital du pionnier nippon de l’affichage LCD.

Via sa filiale au Japon, Samsung va donc être le plus important détenteur étranger de titres Sharp avec l’acquisition de 35,8 millions d’actions au prix unitaire de 290 yens, un tarif inférieur au cours de clôture du titre ce mercredi à la Bourse de Tokyo (341 yens).

Cet accord final aurait été négocié mardi, au moment où l’action Sharp valait 299 yens, avant qu’elle ne grimpe de 14% mercredi.

Investir dans les écrans portables

Sharp prévoit d’utiliser cet argent d’ici à 2015 dans le but d’investir dans des écrans d’appareils nomades intégrant les nouvelles technologies les plus performantes et pour rationaliser ses chaînes de production.

Il souhaite aussi consolider son assise financière.

Sharp fournissait déjà des écrans à Samsung mais l’alliance conclue permettra de renforcer cette relation entre les deux sociétés. Sharp s’engage à approvisionner à long terme Samsung en écrans tant pour les téléviseurs LCD que pour les appareils nomades (smartphones, tablettes, ordinateurs portables).

De son côté, Samsung précise dans un communiqué distinct qu’il n’interviendra pas dans les décisions de la direction de Sharp, « sous quelque forme ou moyen que ce soit ».

Samsung espère en revanche que son investissement va « solidifier la confiance mutuelle avec Sharp et contribuer à améliorer la rentabilité du groupe japonais ».

La transaction devrait être conclue courant Mars.

La presse japonaise avait largement fuité les informations sur ce partenariat avant qu’il ne soit confirmé, ce qui a suscité des réactions positives de la part des investisseurs et d’analystes, tandis que des fans de la marque Sharp s’inquiétaient du fait que le groupe nippon centenaire s’associe à un concurrent, craignant que Sharp perde ses technologies.

Articles recommandés