Un hacker fait tourner Doom avec une lampe intelligente Ikea à 10 euros

Par

le

Un hacker a démonté une lampe intelligente Ikea pour pouvoir jouer à Doom avec ses composants.

L’un des défis les plus gratifiants qu’un pirate informatique puisse relever est de faire tourner un jeu comme Doom sur un appareil qui n’a jamais été conçu pour exécuter des jeux, en utilisant le moins de matériel supplémentaire possible pour y arriver. Cela inclut désormais la modeste lampe intelligente Ikea, qui est une réalisation impressionnante qui sera très probablement suivie de tentatives encore plus folles.

Il y a très peu de choses qui n’ont pas déjà été faites pour exécuter une version de Doom : des calculatrices, des iPods, des imprimantes à jet d’encre, une Porsche 911, un affichage à une seule touche de clavier, la Touch Bar sur Apple MacBooks, une caisse enregistreuse de McDonald’s, le portefeuille cryptographique « inviolable » de John McAfee, la console portable Playdate, le Commodore 64 et divers guichets automatiques.

Il y a même du silicium personnalisé conçu pour n’exécuter rien d’autre que Doom, et un CAPTCHA qui est en fait amusant à compléter.

L’une des tentatives les plus impressionnantes à ce jour est peut-être celle d’une équipe de pirates informatiques dirigée par l’ingénieur logiciel Nicola Wrachien, qui a pu exécuter Doom sur le matériel qui alimente une lampe intelligente à 10 euros d’Ikea.

Initialement, Wrachien voulait utiliser une ancienne lampe Ikea Trådfri Zigbee avec une plateforme intégrée à faible consommation basée sur le Arm Cortex-M4 qui fonctionne à 40 MHz et 32 ​​Ko de RAM, mais cela s’est rapidement avéré être un défi impossible.

Après quelques mois, Ikea a publié un modèle mis à jour équipé d’un processeur intégré Arm Cortex-M33 avec 108 Ko de RAM et 1 Mo de stockage flash NAND. Pour s’adapter au jeu, l’équipe avait besoin de plus d’espace, elle a donc également utilisé 8 Mo de stockage flash NAND supplémentaire. L’écran qu’ils ont utilisé a une résolution de 160 par 128 pixels, et le contrôleur est un simple protoboard avec huit boutons-poussoirs.

Il n’y a pas de son, cependant, et Wrachien a expliqué dans un article maintenant supprimé qu’il devait utiliser une version modifiée d’un portage Game Boy Advance existant de Doom afin de le faire fonctionner correctement sur l’appareil résultant. Mais c’est peut-être l’un des moyens les moins chers d’exécuter Doom sur un appareil qui n’a jamais été conçu pour le faire.


Articles recommandés