fbpx

Des chercheurs du MIT testent un bateau autonome à Amsterdam

Par

le

Des chercheurs du MIT ont créé un bateau autonome baptisé Roboat II capable de transporter deux passagers.

Les chercheurs du MIT proposent toujours de nouvelles technologies folles, et aujourd’hui, ils dévoilent un autre nouveau projet de cet acabit: un bateau robotique et autonome capable de transporter de vrais passagers. C’est un peu plus banal que certaines des autres percées du MIT, mais c’est toujours un exploit technique impressionnant.

Le bateau, bien nommé « Roboat II » (prenant le nom de son prédécesseur, le Roboat original), est le produit de cinq années d’expérimentation au Laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT (CSAIL). Comme toute bonne suite, le Roboat II est plus gros, plus intelligent et capable de supporter plus de poids que l’original.

Si vous vous demandez pourquoi un bateau comme celui-ci existe, il y a quelques raisons notables. Tout d’abord, l’équipe derrière ce projet a été chargée de créer la «première» flotte de bateaux autonomes au monde pour la ville d’Amsterdam aux Pays-Bas, le développement du Roboat II fait donc partie de cette obligation.

Cependant, même en dehors de cet objectif, le Roboat II pourrait être extrêmement utile dans d’autres villes à travers le monde, à condition qu’ils aient des canaux ou des voies navigables. De petits bateaux autonomes comme celui-ci pourraient ramasser des ordures, des colis de ferry ou même agir comme des bateaux-taxis autonomes qui transportent les gens d’un endroit à l’autre. Les possibilités sont infinies ici.



«Nous développons des flottes de Roboats capables de transporter des personnes et des marchandises, et de se connecter avec d’autres Roboats pour former une gamme de plates-formes autonomes permettant les activités nautiques»
, déclare Daniela Rus, professeur au MIT.

Bien sûr, si le Roboat II lui-même peut transporter deux passagers, cela ne signifie pas nécessairement qu’il le devrait. La conception actuelle est rudimentaire, c’est le moins qu’on puisse dire, sans sièges, rails de protection ou espace de rangement appropriés. Cependant, en tant que preuve de concept et deuxième itération d’un bateau beaucoup plus petit, le Roboat II est tout à fait une réussite.

Le Roboat II est un engin « Covid-friendly » d’ 1m80 de long, et il utilise des algorithmes similaires à ceux que vous trouverez dans les voitures autonomes pour naviguer sur l’eau. L’équipe Roboat travaille actuellement sur une motomarine « pleine échelle » de 4 mètres de long qui pourra transporter de quatre à six passagers.