fbpx

Ubisoft poursuit Apple et Google à cause d’un clone de Rainbow Six: Siege

Par

le

Apple et Google sont poursuivis en justice par Ubisoft pour avoir distribué un clone de Rainbow Six: Siege.

Area F2 est un jeu de tir tactique à la première personne, et le premier sur mobile à avoir des environnements destructibles. Deux petites équipes attaquent ou défendent des objectifs, notamment des otages, des bombes, etc.

« R6S est l’un des jeux multijoueurs compétitifs les plus populaires au monde et figure parmi les propriétés intellectuelles d’Ubisoft les plus précieuses », a déclaré Ubisoft. «Pratiquement tous les aspects d’AF2 sont copiés à partir de R6S, de l’écran de sélection de l’opérateur à l’écran de notation final, et tout le reste.»

C’est un fait incontestable que le jeu Area F2 est une «copie quasi conforme» de R6, comme le dit Ubisoft. Voici une comparaison amusante sur YouTube. Les différences de gameplay sont le produit de restrictions techniques imposées par le portage du jeu depuis une console et un PC vers un mobile.

Il y a peut-être moins de points communs entre PUBG Mobile et PUBG ordinaire qu’AF2 et R6. C’est vraiment un peu triste.

La plupart des clones sont sans conséquence, car ils sont créés par de petites équipes qui ne peuvent pas se permettre d’avoir une campagne marketing conséquente. AF2 a de l’argent. Ils ont attiré des millions d’utilisateurs sur l’App Store et le Play Store depuis la sortie du jeu de la version bêta le mois dernier. Il a été développé par Ejoy.com, un récent achat du conglomérat chinois Alibaba, qui a une influence significative. Peut-être pour cette raison, Ubisoft ne pense pas pouvoir contester avec succès la légitimité du jeu devant les tribunaux chinois. Au lieu de cela, ils ont décidé d’essayer de limiter la disponibilité du jeu.

Ubisoft a déjà demandé à Apple et à Google de supprimer le jeu de leurs boutiques numériques respectives. Les deux sociétés ont décliné. C’était logique, car Ubisoft leur demandait de se prononcer sur les plaintes pour violation de droit d’auteur, ce que ne peuvent pas faire les deux entreprises. Ubisoft a maintenant poursuivi les deux sociétés devant la cour fédérale de Los Angeles et tentera de les forcer à retirer le jeu de leurs plateformes. Même si l’affaire est assez claire, l’étendue de la compétence des tribunaux en la matière n’est pas claire et cette affaire pourrait créer un précédent intéressant.


Articles recommandés