fbpx

Netflix : 15,8 millions de nouveaux abonnés au premier trimestre

Par

le

Avec le confinement dans de nombreux pays, Netflix attire de nouveaux abonnés. La plateforme en a convaincu 15,8 millions au premier trimestre.

L’un des effets les plus importants du confinement a été que beaucoup plus de personnes streament de la musique et des vidéos pour se divertir. Cela signifie que certaines entreprises comme Magic Leap sont obligées de réduire leurs effectifs pour faire face à la nouvelle réalité, tandis que d’autres comme Netflix et Disney ont du mal à répondre à la demande supplémentaire pour leurs services de streaming.

Netflix a publié des résultats financiers impressionnants dans son rapport du T1 2020, avec des revenus de 5,8 milliards de dollars, soit une croissance saine de 27,6% d’une année sur l’autre. Et tandis que Wall Street s’attendait à voir environ 7 à 8 millions de nouveaux abonnés au cours des trois mois se terminant en mars, la société a en fait vu arriver 15,8 millions.

Cela porte le nombre total d’abonnés à près de 183 millions, tandis que Disney a récemment franchi le cap des 50 millions d’abonnés. Netflix vaut actuellement plus que Disney en termes de capitalisation boursière, mais cela pourrait facilement changer dans les mois à venir, car ce dernier a eu une bien meilleure trajectoire de croissance par rapport au reste de l’industrie du streaming.

Lors de l’appel des investisseurs, le directeur du contenu, Ted Sarandos, a indiqué que la société était en mesure de s’adapter rapidement à un flux de travail à distance. Il a expliqué que «quelques jours après les arrêts, nous avions la production opérationnelle à distance, la post-production opérationnelle à distance, l’animation opérationnelle à distance, les réunions de pitch se déroulant virtuellement, les salles d’écrivains se réunissant virtuellement».

Netflix a également créé un fonds de 100 millions de dollars pour aider les travailleurs les plus durement touchés. Même si elle a dû arrêter le tournage dans le monde entier, la société a continué de payer les équipes de production. Cela dit, le PDG Reed Hastings a déclaré aux investisseurs que Netflix utilisera l’argent qu’il ne dépense pas pour des versions retardées pour se concentrer sur des fonctionnalités significatives telles que l’amélioration du contrôle parental.


Articles recommandés