fbpx

Sandcastle ravive le rêve de faire tourner Android sur iPhone

Par

le

Des développeurs ont mis au point une solution baptisée Sandcastle, capable d’exécuter le système d’exploitation Android sur un iPhone.

Les créateurs du premier projet Android sur iPhone il y a plus de dix ans sont de retour avec Project Sandcastle. En utilisant les leçons tirées de la virtualisation à l’aide d’iOS, une version initiale a été créée qui s’exécute sur l’iPhone 7. Malheureusement, la société derrière le projet fait face à une plainte d’Apple concernant sa technologie de virtualisation.

Avez-vous déjà voulu exécuter Android sur un iPhone ? En 2008, des pirates informatiques entreprenants ont pu porter le noyau Linux sur l’iPhone d’origine d’Apple. Les développeurs derrière cet effort, David Wang et Chris Wade, poursuivent leur travail avec Project Sandcastle.

Wang et Wade sont co-fondateurs de Corellium, une startup de virtualisation d’appareils mobiles actuellement poursuivie par Apple pour vente de machines virtuelles (VM) iOS. Apple accuse Corellium de violer ses droits de propriété intellectuelle en créant des répliques sans licence. C’est la virtualisation d’iOS qui a contribué au projet Sandcastle.

« Nous n’aurions pas pu porter Android aussi rapidement, voire pas du tout, sans nous appuyer sur la plate-forme révolutionnaire de virtualisation des appareils mobiles de Corellium. Notre plateforme crée des modèles logiciels de matériel pour appareils mobiles, permettant aux utilisateurs d’exécuter des systèmes d’exploitation basés sur ARM sur des serveurs d’entreprise basés sur ARM. Cette avancée révolutionnaire offre aux ingénieurs l’évolutivité, l’efficacité et de nouveaux outils innovants pour la recherche, les essais, la formation et le développement.

En tirant parti de nos appareils virtuels, ainsi que de notre connaissance approfondie de l’OS Android et du matériel iPhone, nous avons pu rapidement itérer pour donner vie à Android. »

La plupart des ports Android sont possibles en raison de l’architecture SoC partagée. Si vous pouvez installer Android sur un ARM spécifique ou une puce x86, il est relativement facile de le porter sur d’autres appareils exécutant la même architecture.

Par exemple, Android a été porté avec succès sur la Nintendo Switch l’année dernière, car la console possède la même puce Nvidia Tegra que la propre Shield TV de Nvidia. Le portage d’Android sur l’iPhone a nécessité l’écriture de nombreux pilotes pour s’interfacer avec le matériel et le système de fichiers APFS propriétaire d’Apple.

Pour l’instant, les versions initiales sont en version bêta et fonctionnent mieux sur iPhone 7 et 7 Plus. Il y a une page d’état qui montre la compatibilité avec tous les appareils de l’iPhone 6 jusqu’à 11 Pro. Inutile de dire que ce sont des versions extrêmement précoces, donc les personnes intéressées ne devrez pas faire d’insallation pour l’instant.


Articles recommandés