fbpx

3D Sonic Max : Qualcomm a dévoilé un nouveau capteur d’empreinte à ultrason

Par

le

A l’occasion ddu Tech Summ, Qualcomm a dévoilé un nouveau capteur d’empreinte à ultrason , le 3D Sonic Max.

Parmi les annonces matérielles faites par Qualcomm à l’origine de la plupart des smartphones 2020, figure le nouveau capteur d’empreintes digitales à ultrasons intégré, appelé de manière appropriée le 3D Sonic Max car il offre une zone de numérisation 17 fois plus grande que le capteur 3D Sonic de première génération de la société.

Les dernières plateformes informatiques mobiles de Qualcomm ont été dévoilées au Tech Summit de la société à Hawaii, où elle a également annoncé le nouveau capteur d’empreintes digitales à ultrasons de deuxième génération amélioré pour smartphones.

Le 3D Sonic Max est censé surmonter les problèmes de précision et de lenteur de son prédécesseur qui avait fait ses débuts dans le Galaxy S10 de Samsung, mais a rapidement causé des problèmes de sécurité à ce dernier, faisant germer des rumeurs selon lesquelles Samsung imposerait la biométrie à Qualcomm dans ses prochains projets phares.

Le capteur le plus récent pourrait toutefois conserver le statut de partenaire de Samsung, grâce à la sécurité accrue du capteur, doté d’une zone de numérisation relativement grande de 600 mm2, permettant l’authentification simultanée de deux doigts.

Dans une interview accordée à CNET, Alex Katouzian, vice-président directeur et directeur général du mobile de Qualcomm, a déclaré qu’une numérisation plus grande donnerait au téléphone une image plus claire de l’empreinte digitale et lui permettrait de cartographier davantage de parties du doigt afin d’éviter les problèmes de protection d’écran qui ont s’est produite récemment.

« Ce que nous avons fait, c’est rassembler et acheter [avec Samsung] de multiples couvertures de ce téléphone, et nous avons créé des algorithmes anti-usurpations déjà commercialisés », a déclaré Alex, ajoutant que « rien ne cloche avec l’empreinte digitale. conception du capteur. « 

Outre la numérisation améliorée des empreintes digitales associée à une zone de reconnaissance plus étendue, le fait que les fabricants de téléphones puissent implémenter l’authentification à deux doigts pour une sécurité accrue présente un autre avantage. En revanche, la vitesse de numérisation ne devrait pas s’améliorer par rapport à son prédécesseur.

Le dernier capteur de Qualcomm devrait apparaître dans les téléphones l’année prochaine, aux côtés de ses derniers systèmes sur puce. Selon des rumeurs, la société pourrait également désigner Apple comme prochain client majeur de sa technologie d’empreinte digitale intégrée, des rapports affirmant qu’au moins un modèle d’iPhone 2020 serait équipé du capteur d’empreintes digitales à ultrasons de Qualcomm associé à Face ID.

Articles recommandés