fbpx

Spotify demande l’adresse des membres d’une formule Famille pour éviter les abus

Par

le

Spotify redouble d’efforts pour prévenir les abus de son offre Famille en demandant aux utilisateurs de donner occasionnellement leur adresse géographique.

Spotify a tenté de freiner les abus de son abonnement familial par le passé et a dû faire face à des réactions violentes. Désormais, Spotify redouble d’efforts pour prévenir les abus de cette offre en demandant aux utilisateurs de fournir occasionnellement un accès à leurs données de localisation.

Le forfait Famille Premium de Spotify est de 15 euros par mois et permet à six utilisateurs au maximum d’accéder au service. Toutefois, comme pour tout service de diffusion en continu, il n’est pas rare que des amis se réunissent pour partager un abonnement familial pour ne payer que 2,50 euros par mois pour un accès Spotify. C’est le type d’abus que Spotify cherche à prévenir.

Comme indiqué par CNET, Spotify a révisé le mois dernier ses termes et conditions pour l’offre familiale afin d’indiquer que les utilisateurs seraient tenus de fournir leur adresse «de temps à autre».

Une exigence du forfait Famille est que tous les utilisateurs vivent à la même adresse. En collectant les données de localisation des utilisateurs, Spotify espère apparemment pouvoir empêcher les non-familles d’utiliser l’offre. La nouvelle politique est entrée en vigueur aux États-Unis le 5 septembre.

Dans une déclaration, Spotify a défendu cette nouvelle exigence et a déclaré que toutes les données de localisation ne sont utilisées que pour vérifier les adresses personnelles et sont ensuite supprimées:

« Ces données sont cryptées et peuvent être modifiées par le propriétaire du forfait si nécessaire », a déclaré la société dans un communiqué. «Les données de localisation collectées lors de la création du compte Premium Famille sont uniquement utilisées par Spotify à cette fin. Une fois la vérification de l’adresse du domicile d’un membre de la famille terminée, nous ne stockons pas leurs données de localisation ni ne suivons leur localisation à aucun moment. « 

Ce type d’obligation de partage de position va certainement frustrer les utilisateurs du service, d’autant plus que des entreprises comme Apple accordent une importance croissante à la confidentialité. Les informations de localisation sont devenues particulièrement sensibles. Ce n’est pas la première fois que Spotify essaie d’utiliser les données de localisation pour lutter contre l’abus de ses abonnements, mais cette exigence étant ajoutée aux conditions générales, la politique est apparemment là pour rester.

Articles recommandés