Celebrily : un site vendait de fausses vidéos de dédicaces d’influenceurs

Par

le

Celebrily, une fausse plateforme regroupant les principaux youtubeurs actuels, vendait de fausses vidéos de dédicaces aux internautes.

Recevoir une vidéo personnalisée de son youtubeur préféré n’est pas une nouveauté. Certains le font depuis plusieurs années, avec la possibilité de recevoir une vidéo dédicacées moyennant quelques dizaines d’euros.

Le site Celebrily a donc voulu surfer sur cette tendance et proposer un plus large panel de personnalités du web, sportifs et personnes issues de la télé-réalité auxquels l’internaute pouvait commander en quelques clics sa propre vidéo. Ainsi, le site proposait des vidéos de Squeezie, EnjoyPhoenix, Cyprien, Natoo, Nabilla ou encore Norman. Le problème est qu’aucune de ces personnes n’a été en contact avec ce site.

Sur Celebrily, le prix des vidéos variait en fonction de la popularité (nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux) des personnalités : il pouvait monter jusqu’à 80 euros.

Pour séduire les internautes, le site allait même jusqu’à indiquer qu’une partie des bénéfices générées par la vente de ces vidéos serait reversée à des associations, comme les Restos du Coeur, la Croix Rouge ou encore Médecins sans frontières. Contactées par Numerama, toutes ont aussi indiqué n’avoir aucun lien avec Celebrily.

Alors que le site n’affichait aucune mentions légales, Baptiste Robert, expert en cyber-sécurité, a décidé de retrouver la trace du fondateur de ce site, un certain Alexander Tapio. Le responsable de ce site serait un étudiant du programme BBA (Bachelor in Business Administration) de l’ESSEC de Singapour, serait à la tête d’une entreprise du nom de « Entreprends », qui lui aurait rapporté plus de 350 000 euros en deux ans.

Suite au badbuzz, Celebrily a été mis hors ligne et le créateur du site a supprimé la majorité des comptes de réseaux sociaux. De son côté, L’ESSEC a ouvert une enquête interne pour « déterminer les responsabilités et les mesures qui s’en suivent ».


Articles recommandés