fbpx

Les sous-traitants d’Apple écoutent fréquemment des enregistrements Siri

Par

le

D’après The Guardian, Apple paye des sous-traitants pour écouter les conversations des utilisateurs enregistrées avec Siri.

Même si Apple insiste sur la protection de la vie privée, la firme de Cupertino n’est pas complètement sans reproche. The Guardian a appris d’une source que les sous-traitants du contrôle qualité Siri écoutent régulièrement des informations sensibles, notamment des informations médicales, des activités criminelles et même des conversations à connotation sexuelle, à l’instar de leurs homologues d’Amazon et de Google. Ils n’écoutent que moins de 1% des activations quotidiennes de Siri, mais certains enregistrements incluent des coordonnées, des détails sur des contacts et même des données des applications. Comme ses pairs, Apple évalue dans quelle mesure son assistant vocal répond aux demandes et souhaite savoir ce qui s’est passé après une requête.

Apple a souligné dans une déclaration qu’il dispose de plusieurs protections de la vie privée. Les enregistrements ne sont pas liés à des identifiants Apple, et ils sont étudiés dans des « installations sécurisées » par des personnes soumises à des « exigences de confidentialité strictes ».

Cela laisse cependant quelques problèmes, et pas seulement les informations sensibles elles-mêmes. Selon la source, il y aurait un « taux de roulement élevé » chez les sous-traitants et il y aurait relativement peu de contrôles pour les nouveaux employés. Une recrue malveillante pourrait théoriquement exploiter les données. De plus, il ne semble pas y avoir de politique pour traiter les enregistrements sensibles. Le personnel est encouragé à signaler les demandes accidentelles « Dis Siri » comme des problèmes techniques, mais pas le contenu lui-même.

Il serait difficile d’éviter ces enregistrements tant que Apple et ses concurrents voudront que l’homme vérifie la qualité des demandes de l’assistant vocal. Des mots-clés tels que « Dis Siri » et « Alexa » ne sont pas infaillibles. Toutefois, les entreprises n’ont pas encore informé le public de leurs équipes de contrôle qualité humaine. Et lorsque Amazon et Google vous font accepter certaines utilisations des enregistrements, Siri a tendance à être une affaire de «tout ou rien». Vous pouvez désactiver « Dis Siri » ou désactiver Siri, mais il n’y a aucun moyen de contrôler ce que vous partagez. Cela ne signifie pas que Siri risque de porter atteinte à la confidentialité de vos données personnelles, mais qu’Apple pourrait encore améliorer la manière dont elle gère les captures audio par inadvertance.

Articles recommandés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Pour ne rien rater de l’actualité High Tech, Geek & Insolite, suivez-nous sur Facebook et Twitter 😉