fbpx

Jeff Bezos veut transporter 1 000 milliards d’humains à bord de vaisseaux géants

Par

le

Au cours de la présentation du nouveau design de son alunisseur, Le PDG d’Amazon a déclaré vouloir construire des vaisseaux géants capables de transporter 1 000 milliards d’humains.

Le plan de homme le plus riche pour transporter les humains de la Terre à la Lune et les loger dans des colonies spatiales autour de la galaxie peut sembler à des années-lumière de ce que l’homme est capable de créer, mais pour la première fois, les gens ont eu un aperçu de la façon dont Jeff Bezos voit notre avenir.
Les plans du milliardaire de « construire une route de l’espace pour nos enfants » ont été exposés à Washington DC la semaine dernière alors qu’il dévoilait le nouveau design de l’alunisseur de sa société Blue Origin.
Bezos a parlé de structures orbitales géantes capables de loger des colonies autonomes et a présenté de superbes artworks d’artistes sur ce que à quoi cela pourrait ressembler de vivre et de travailler à la belle étoile.

Ces paysages pittoresques détaillant la faune, les cascades, les montagnes et l’architecture du nouvel âge ont été créés à l’aide des recherches du physicien Gerard O’Neill.

Ces cylindres seraient en rotation pour reproduire la gravité, tourner en orbite autour de la Terre et offrir aux personnes et aux plantes un lieu de vie.

Bezos a décrit les colonies O’Neill comme dotées de « transports à grande vitesse », de « zones agricoles » et de « villes en arrière-plan », certaines étant conçues pour les loisirs.

« Ils ne doivent pas tous avoir la même gravité », a-t-il déclaré. « Vous pourriez en avoir un de loisir qui ne tienne à zéro, de sorte que vous puissiez voler de vos propres ailes. Certains seraient des parcs nationaux. »

Si une grande partie du discours de Bezos, le PDG d’Amazon et fondateur de Blue Origin, ressemblait à de la science-fiction lointaine, c’est parce qu’il en est ainsi. Pour le moment.
Mais il a donné un aperçu des plans de l’atterrisseur lunaire de Blue Origin, qui pourraient transporter des fournitures sur la Lune dans quelques années et remettre les gens à sa surface pour la première fois depuis près d’un demi-siècle. La première mission est prévue pour 2024.

« Les grandes choses commencent modestement », a déclaré Bezos à la foule des journalistes et des professionnels de l’industrie spatiale.

Articles recommandés