fbpx

Tiktok : l’Inde interdit l’application de partage de vidéos

Par

le

L’Inde a ordonné à Google et à Apple de supprimer l’application Tiktok, après qu’un tribunal eut exprimé son inquiétude quant à la propagation de contenu pornographique.

Après des semaines de spéculation et de controverse juridique, l’Inde semble avoir banni l’application de partage de vidéos chinoise TikTok.

L’une des applications mobiles les plus populaires au monde, TikTok n’était plus disponible au téléchargement en Inde sur le Play Store de Google ni sur l’App Store d’Apple depuis aujourd’hui (17 avril) au matin.

Le 04 avril, la haute cour de Madras avait demandé au gouvernement du Premier ministre Narendra Modi d’interdire l’application, affirmant qu’elle encourageait la propagation de contenu pornographique. Plus tôt cette semaine, la Cour suprême de l’Inde a refusé de suspendre la décision de la haute cour de Madras d’interdire l’application.

L’Inde n’est pas le premier pays à prendre des mesures contre TikTok.

En février, la Commission fédérale du commerce des États-Unis (FTC) a imposé une amende de 5,7 millions de dollars à l’application visant à régler les allégations de violation de la loi sur la protection de la vie privée des enfants. L’application a été accusée de collecter des données personnelles d’utilisateurs de moins de 13 ans sans demander le consentement de leurs parents. C’est la peine civile la plus lourde que la FTC ait jamais infligée dans une affaire de protection de la vie privée des enfants.

L’ampleur de ces problèmes est bien plus importante en Inde, le pays étant le plus grand marché de TikTok, représentant près de 40% des 500 millions d’utilisateurs de l’application. L’interdiction actuelle n’a cependant pas d’impact sur les utilisateurs actuels de TikTok en Inde.

L’interdiction pèsera toutefois sur la croissance future de TikTok. « Si des mesures étaient prises, la croissance de TikTok serait sérieusement affectée par les 188 millions de nouveaux utilisateurs qu’elle a gagnés au dernier trimestre. La croissance la plus importante a été enregistrée en Inde, avec 88,6 millions de nouveaux utilisateurs », a déclaré Anindya Ghose, professeur de marketing à la New York University et spécialiste du big data.

En attendant, TikTok espère faire un retour dans le pays bientôt. «Nous avons confiance dans le système judiciaire indien et nous sommes optimistes quant à un résultat qui serait bien accueilli par plus de 120 millions d’utilisateurs actifs mensuels en Inde, qui continuent à utiliser TikTok pour présenter leur créativité et capturer des moments importants dans leur vie quotidienne», peut-on lire dans une déclaration de ByteDance, à qui appartient l’application.

La Cour suprême entendra le cas de TikTok le 22 avril.

Articles recommandés