fbpx

Le mode réalité augmentée de Google Maps peut être plus précis que le GPS

Par

le

Google laisse certains utilisateurs tester sa fonctionnalité de navigation en réalité augmentée pour son service Google Maps.

La navigation en réalité augmentée de Google Maps est déployée auprès de certains utilisateurs. La société a déclaré au Wall Street Journal que la fonctionnalité axée sur la marche sera bientôt disponible, mais uniquement pour les guides locaux. La fonctionnalité nécessitera « plus de tests » avant d’être disponible pour tous les autres, a déclaré Google. Néanmoins, cela suggère que la recherche d’itinéraire en réalité augmentée est beaucoup plus proche de devenir une réalité pratique.

La fonctionnalité principale reste la même. GG Maps utilise le GPS pour avoir une idée de base de votre position, puis sur l’appareil photo pour obtenir un emplacement beaucoup plus précis avec des flèches 3D survolant les lieux où vous devez vous tourner. Cependant, Google ne veut surtout pas que vous dépendiez trop de ce type de recherche pour vous déplacer. En effet, si vous maintenez le téléphone en mode réalité augmentée pendant trop longtemps, il demandera automatiquement à repasser en mode classique. C’est à la fois pour des raisons de sécurité (Google préférerait que les personnes ne se heurtent pas), ainsi que pour économiser la batterie et les données. L’idée est d’utiliser la fonction pour initier un trajet en sortant du métro, par exemple, mais pas plus. Par prévention, Google aurait observé que les utilisateurs avaient parfois tendance à rester les yeux rivés sur leur écran.

En conséquence, la technologie de réalité augmentée ne prendra pas vraiment le relais de la navigation conventionnelle, du moins pas sans les technologies vestimentaires de style Glass. Cependant, cela devrait aider dans les situations où vous avez affaire à une intersection complexe ou si vous n’avez pas vos repères exacts. Il pourrait également venir à votre secours dans les moments où le GPS n’est pas précis, en particulier dans les grandes villes où les immeubles de grande hauteur risquent de perturber les signaux satellites.

Articles recommandés