La police arrête une Tesla en pilote automatique et avec le conducteur endormi au volant

le

La police de Redwood City, ville du nord de la Californie, a arrêté un homme qui dormait au volant de sa Tesla Model S.

Les agents de la California Highway Patrol ont inventé une nouvelle manœuvre pour arrêter un véhicule Tesla Modèle S après que son conducteur se soit endormi au volant.

Le Los Altos Town Crier a déclaré que, lorsque la police s’est approchée de la voiture sur l’autoroute 101, les policiers ont remarqué que le véhicule électrique conduisait sur un pilote automatique à 112 km/h.

La police a appelé de nouvelles unités. Une voiture est restée sur place pour bloquer la circulation et une autre a accéléré devant la Tesla, ralentissant progressivement sa vitesse. Le système de pilote automatique de la Model 3 a réagi en ralentissant également et s’est finalement arrêté.

L'homme 45 ans a été arrêté pour conduite sous l'influence de l'alcool. Il n’est pas clair si le véhicule était en mode de pilote automatique complet.

Les conducteurs de Tesla doivent garder les mains sur le volant lorsque la voiture est en mode pilote automatique. La voiture est conçue pour alerter le conducteur si elle ne détecte pas les mains sur le volant. toutefois, il aura fallu pas moins de 11 kilomètres et presque 7 minute avant que les autorités ne parviennent à stopper définitivement la Tesla au milieu de la route.

Plusieurs Teslas ont eu des actions alors qu'elles fonctionnaient sur le pilote automatique au cours des derniers mois. Un homme a été tué lorsque son VUS, un Model X, a percuté une barrière d'autoroute à Mountain View, en Californie, en mars dernier.

Les Tesla équipées du pilote automatique ne peuvent pas conduire d'elles-mêmes. Le système utilise une série d’avertissements croissants s’il détecte que le conducteur n’a pas les mains sur le volant. Si le pilote ne répond pas, le système se désactive.

Articles recommandés