SpaceX a réussi pour la première fois à faire atterrir sa fusée Falcon 9 sur la côte californienne

Par

le

Dimanche soir, la fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé comme prévu et est montée dans l’espace. Et pour la première fois, le premier étage du lanceur s’est posé sur la côte californienne.

Dimanche, une fusée SpaceX Falcon 9 a transporté un satellite argentin d’observation de la Terre dans l’espace et a pour la première fois atterri sur le site de lancement, sur la côte Ouest des États-Unis.

L’objectif principal de la mission était de placer le satellite SAOCOM 1A en orbite, mais SpaceX souhaitait également étendre la récupération des premiers étages à son site de lancement situé à la base aérienne Vandenberg, à environ 130 kilomètres au nord-ouest de Los Angeles.

SpaceX avait déjà réussi à faire revenir un lanceur sur un site d’atterrissage, mais uniquement en Floride car les précédents atterrissages se faisaient sur la côte Est, depuis Cap Canaveral.

La semaine dernière, l’armée de l’air avait informé les résidents de la côte centrale de la Californie qu’ils risquaient de voir des flammes au niveau du moteur qui sont associés à l’atterrissage, en plus d’entendre un ou plusieurs bangs soniques au retour de l’engin.

L’atterrissage a eu lieu moins de 8 minutes après le décollage dimanche à 19h21 (heure locale). La zone d’atterrissage se trouvait à 400 mètres du site de lancement.

SpaceX a également réussi à atterrir des lanceurs des barges situées au large des côtes de Floride et de Californie, dans le but de réduire le coût des lancements spatiaux en réutilisant les fusées au lieu de les laisser tomber dans l’océan.

Ce satellite est le premier des deux produits de l’agence spatiale argentine, la Comision Nacional d’Actividades Espaciales, et fonctionnera conjointement avec une constellation de satellites d’agences spatiales italiennes. Son nom est l’abréviation de Satelite Argentino de Observacion Con Microondas.

SAOCOM 1A est équipé d’un instrument à haute résolution appelé radar à ouverture synthétique qui sera utilisé pour la gestion des urgences lors de catastrophes et pour la surveillance des terres. Le deuxième satellite sera SAOCOM 1B.

Articles recommandés