Apps & Logiciels

Des applications Mac populaires ont volé et partagé l’historique des navigateurs des utilisateurs

Par

le

Apple a supprimé trois applications de son App Store après avoir découvert qu’elles volaient et partageaient l’historique des navigateurs des utilisateurs.

En règle générale, les boutiques d’applications Apple sont considérées comme les hôtes d’applications sécurisées, mais de multiples applications du Mac App Store espionnent silencieusement les données de navigation des utilisateurs. Dans la liste, il existe plusieurs applications de premier plan telles que Adware Doctor, Adware Medic, Dr. Cleaner, Dr. Unarchiver et bien d’autres.

Ces applications sont distribuées par Trend Micro. Inc et collectaient l’historique des navigateurs de Chrome, Safari et Firefox et les envoyaient sur les serveurs de la société. Ces applications ont poussé les utilisateurs à leur donner accès à leur répertoire personnel MacOS avec des actions telles que «Analyse des virus» ou «Effacer le cache».

Donner un accès d’application à votre répertoire personnel signifie qu’il peut potentiellement accéder à votre historique de navigation, vos conversations iMessage, vos e-mails, etc. Les applications en question ont ensuite collecté les données de navigation, ainsi que les données des applications installées sur le système, ont créé un fichier zip contenant les informations et l’ont envoyé au serveur du développeur. Pour référence ultérieure, vous devez faire attention aux applications que vous autorisez à accéder à votre répertoire personnel.

Le site 9to5Mac a rapporté que ces applications ont été supprimées de l’App Store. Et si Apple a toujours été fier de la sécurité de ses magasins d’applications, cet incident suggère que ces boutiques ne peuvent pas être entièrement fiables étant donné que certaines des applications les plus populaires (Dr. Unarchiver est l’application gratuite la plus populaire aux États-Unis dans le Mac App Store, Adware Doctor est la première application payante) siphonnent les données des utilisateurs.

Alors que les utilisateurs de Mac et d’iPhone affirment souvent que leurs appareils sont plus sûrs que les PC Windows et les smartphones Android, il devient de plus en plus évident que iOS et macOS ne sont pas aussi à l’abri des logiciels malveillants que l’on pourrait le penser.

Articles recommandés