Apple supprime 25 000 applications «illégales» de l’App Store en Chine

Par

le

Apple a supprimé environ 25 000 applications de son App Store qui offraient aux utilisateurs un accès à des applications de paris.

Apple aurait retiré plus de 25 000 applications de son App Store en Chine, considérées comme tombant sous le coup de la réglementation chinoise. Selon Bloomberg, au moins 4 000 de ces applications ont été étiquetées comme des « jeux d’argent », tandis que le chiffre de 25 000 provient du diffuseur public CCTV.

« Les applications de jeux d’argent sont illégales et interdites sur l’App Store en Chine », a déclaré Apple dans un communiqué adressé à Bloomberg et au Wall Street Journal. « Nous avons déjà retiré de nombreuses applications et développeurs pour essayer de distribuer des applications de jeu illégales sur notre App Store, et nous sommes vigilants dans nos efforts pour les trouver et les empêcher d’être sur l’App Store. »

« Apple lui-même a mis en place des règles pour autoriser les applications sur sa boutique, mais cela n’a pas suivi, entraînant la prolifération d’applications de loterie bidon et d’applications de jeux d’argent »
, a déclaré CCTV au Wall Street Journal dimanche.

Cette décision fait suite à une période de couverture médiatique de plus en plus négative d’Apple en Chine, accusant souvent la société américaine de ne pas en faire assez pour lutter contre les activités en ligne illégales. Dans le passé, Apple a souvent dû prendre des mesures pour s’aligner sur les autorités chinoises, supprimant par exemple les applications pour les services VPN et le New York Times.

La nouvelle d’une suppression massive des applications de jeux d’argent n’est donc pas surprenante, mais elle rappelle que les entreprises américaines sont obligées de se plier aux règles du gouvernement chinois si elles veulent faire des affaires dans le pays. La question a pris de l’importance récemment en raison du projet controversé de Google de réintégrer la Chine avec une application d’informations et de recherche censurée, qui a suscité des protestations au sein même de la société.


Articles recommandés