Monde

L’Australie punit Apple pour avoir refusé de remplacer les iPhone touchés par l’erreur 53

Par

le

Un tribunal australien a infligé une amende de 9 millions de dollars australiens à Apple pour son refus de réparer des iPhone et des iPad touchés par l’erreur 53 et réparés avec des pièces de tierce partie.

La cour fédérale australienne a condamné à Apple de payer 9 millions de dollars australiens (environ 6,6 millions de dollars) pour avoir refusé de réparer des iPhone et iPad qui avaient été touchés par l’erreur 53 et réparés avec des pièces de tierce partie.

Résultat d’une mise à jour vers iOS 9, l’erreur 53 a été largement redoutée par la communauté iPhone car elle a bloqué les téléphones, transformant l’appareil coûteux en un peu plus qu’un presse-papier élégant. L’erreur n’a affecté que ceux qui ont amené leurs iPhone à un magasin de réparation non-agréé pour réparer un bouton d’accueil défectueux, et Apple a longtemps prétendu que l’erreur était destinée à empêcher que Touch ID ne soit contourné ou exploité par des tiers.

Malheureusement, étant donné que les magasins de réparation tiers ne sont pas toujours au courant des instructions de réparation spécifiques d’Apple, toute manipulation du bouton Home (même pour le réparer) entraînerait le déclenchement de l’erreur 53 et le verrouillage de l’appareil. Lorsqu’un certain nombre de consommateurs ont retourné leurs iPhone verrouillés à Apple, ils ont été informés que leurs appareils n’étaient plus éligibles à un remboursement ou à un remplacement, car l’appareil avait été réparé par un tiers. Malheureusement pour Apple, cela va à l’encontre des lois australiennes sur la consommation.

“Si un produit est défectueux, les clients ont légalement droit à une réparation ou un remplacement en vertu de la loi australienne sur la consommation, et parfois même un remboursement”
, a déclaré la commissaire australienne de la concurrence et des consommateurs (ACCC), Sarah Court. “La Cour a déclaré que le simple fait qu’un iPhone ou un iPad ait été réparé par une personne autre qu’Apple n’a pas et ne pouvait pas entraîner l’abandon des garanties du consommateur ou l’extinction du droit du consommateur à un recours.”

L’amende est survenue à la suite d’une bataille juridique et d’une enquête de l’Australian Competition and Consumer Commission (ACCC) qui a débuté en avril 2017. Dans le cadre de l’enquête, l’ACCC a contacté plusieurs magasins Apple en Australie et on leur aurait dit que les iPhone avec l’erreur ne seraient pas remplacés. Apple a finalement admis avoir induit en erreur les consommateurs australiens à ce sujet.

Apple a toujours résisté à l’utilisation de réparateurs tiers pour réparer ses produits, préférant que les consommateurs reviennent à ses ateliers de réparation certifiés pour des réparations (coûteuses). Cependant, au fur et à mesure que l’industrie des téléphones intelligents évolue, elle subit de plus en plus de pressions pour ouvrir ses appareils aux réparateurs non agréés afin que le client puisse avoir le choix.

Articles recommandés