Sony va arrêter la production de jeux physiques PS Vita en 2019

Par

le

Sony va bientôt mettre fin à la production de jeux physiques PlayStation Vita, une autre décision qui signale la mort imminente de la console portable.

Si la Wii U était le flop de Nintendo, le PS Vita était celui de Sony. Bien qu’elle ait rassemblé un nombre constant de joueurs dans son pays d’origine, la console portable n’a pas réussi à réellement s’implanter en Amérique du Nord et en Europe. Une partie de cela a été attribuée à l’utilisation par Sony de cartes mémoire propriétaires qui ne pouvaient être utilisées que sur la PS Vita.

Dans un message adressé aux développeurs mardi, selon un rapport, Sony a annoncé son intention de mettre fin à la production physique des jeux PS Vita, connu sous le nom de GameCard, d’ici la fin de l’exercice 2018, soit le 31 mars 2019, en Amérique et en Europe.

C’est le site Kotaku qui a d’abord rapporté l’information, et un porte-parole de Sony a depuis confirmé au site américain que la production de cartouches PS Vita arrivait à sa fin. Les propriétaires de PS Vita sur le continent américain et en Europe pourront toujours acheter des jeux sur le magasin numérique de Sony. Que l’annonce parle spécifiquement de ces deux régions, Sony continuera sa production en Asie, y compris au Japon, son marché le plus rentable pour la PS Vita.

Dans son message, Sony a ajouté que «toutes les demandes de codes de produits Vita doivent être soumises au plus tard le 28 juin 2018 et que les commandes définitives doivent être entrées au plus tard le 15 février 2019.»

La PS Vita a été commercialisée au Japon en décembre 2011, avant de faire le tour du monde en février 2012. Mais la console, successeur de la populaire PSP (PlayStation Portable), n’a jamais su trouver son public à l’ère des smartphones et a perdu tout intérêt même parmi les fans dédiés au profit de la Nintendo 3DS. La 3DS s’est vendue à plus de 70 millions d’unités, tandis que la PS Vita se situe entre 10-15 millions.

Articles recommandés