Facebook

L’app Onavo Protect de Facebook collecte les données de l’utilisateur même lorsque le VPN est désactivé

Par

le

La nouvelle option de Facebook “Onavo Protect” est le VPN parfait pour les utilisateurs qui veulent que tout ce qu’ils font sur leur appareil iOS soit suivi et analysé. En d’autres termes, ne l’utilisez pas !

Tout le monde le sait, Facebook n’est pas une entreprise très privée, elle agit plutôt comme Big Brother. Son but n’est pas de vous anonymiser et vous protéger; elle veut vous vider de votre vie privée, aspirer chaque bit de données personnelles. Vous devriez résister à l’envie de laisser faire le réseau social, à chaque opportunité.

Comme l’a constaté TechCrunch lundi, un nouvel élément de menu dans l’application Facebook, intitulé «Protect». En cliquant dessus, vous allez sur l’App Store et cela vous invite à télécharger un service de réseau privé virtuel (VPN) appelé Onavo. “Protect” apparaît dans l’application iOS mais pas encore sur les appareils Android, bien que ce ne soit probablement qu’une question de temps.

Des millions de personnes utilisent des VPN pour améliorer leur vie privée en ligne. Mais ce n’est pas la fonction première d’Onavo.

Les VPN fonctionnent en forçant votre ordinateur portable ou votre appareil mobile à établir une connexion avec un serveur tiers avant de vous connecter à des sites Web ou à des services en ligne. En utilisant un tunnel crypté, un VPN peut empêcher votre fournisseur haut débit ou sans fil (Free, Orange, SFR) de garder une trace des sites Web que vous visitez. Qui plus est, un service VPN peut masquer votre propre adresse IP à partir de ces sites Web, vous aidant à traverser le réseau sans laisser des données de localisation. Les VPN aident également les utilisateurs de pays à risques de court-circuiter les censeurs en convaincant les sites Web que leur pays d’origine est, par exemple, la France ou la Suisse.

Facebook, cependant, a acheté la firme israélienne Onavo en 2013 pour une raison entièrement différente, tel que décrit dans un rapport du Wall Street Journal l’été dernier. La société collecte et analyse actuellement les données des utilisateurs d’Onavo. Cela permet à Facebook de surveiller les habitudes en ligne des personnes en dehors de leur utilisation de l’application Facebook elle-même. Par exemple, cela a donné à l’entreprise un aperçu de la diminution de la base d’utilisateurs de Snapchat, avant même que l’entreprise n’annonce une période de croissance réduite l’année dernière.

En d’autres termes, Onavo est un logiciel espion.

Si vous êtes quelqu’un qui ne peut pas vivre sans Facebook ou qui n’a tout simplement pas le courage de le supprimer, Onavo apparaît dans la liste “Explorer” juste au-dessus du menu “Paramètres”. Je vous recommande de ne jamais cliquer dessus. Facebook filtre déjà suffisamment vos données sans que vous ayez la permission de surveiller chaque site Web que vous visitez.

Si vous souhaitez utiliser un service VPN, vous avez le choix entre des dizaines de milliers. Notez que les bons coûtent de l’argent, habituellement de 5 à 10 euros par mois. Il est important de se rappeler que même s’ils masquent votre activité auprès de votre FAI, la société VPN elle-même peut voir pratiquement tout ce que vous faites en ligne.

Pour cette seule raison, recommander un bon service VPN peut être difficile. Mais si vous souhaitez plus d’informations sur les VPN, nous avons un article dédié.

Articles recommandés