Jeux vidéo

PUBG : plus d’un million de tricheurs ont été bannis le mois dernier

Par

le

Le fournisseur de logiciels anti-triche BattleEye a déclaré avoir banni plus d’un million de joueurs de la version PC de PlayerUnknown’s Battlegrounds en janvier.

Parce que c’est l’un des jeux les plus populaires de la planète en ce moment, PlayerUnknown’s Battlegrounds attire beaucoup de joueurs. Et partout où il y a beaucoup de joueurs, il y a beaucoup de tricheurs.

Nous avons couvert cela avant, bien sûr, des vagues de personnes enfreignant les règles venant des serveurs chinois aux tricheurs vendant leurs marchandises dans le jeu aux personnes étant assez effrontées pour tricher dans des matchs de charité.

Malgré tout cela, le nombre de joueurs qui trichent dans le jeu à un moment donné demeure la chose la plus ahurissante à ce sujet. Jetez un oeil à ce tweet du fournisseur de logiciels anti-triche BattlEye, publié en octobre dernier:


“Nous avons banni près de 25K tricheurs PUBG au cours des dernières 24 heures. Et non, nous n’aimons pas du tout ces chiffres.”

Le mois dernier :


“Nous avons banni plus de 1 044 000 tricheurs PUBG au cours du seul mois de janvier. Malheureusement, les choses continuent d’empirer.”

La lutte contre les cheaters est devenue l’une des priorités des équipes du jeu, une mise à jour a été menée cette nuit avec l’ajout d’une nouvelle fonction anti-triche servant à bloquer les programmes d’aide qui modifient les graphismes ou l’aide au gameplay d’une quelconque manière. Le nouveau système anti-triche recherchera dans les fichiers du jeu s’il existe des programmes tiers qui pourraient affecter ou interagir avec Battlegrounds et empêchera le jeu d’être lancé si de tels programmes sont trouvés. Cela touchera les formes les plus populaires de logiciels de triche, mais affectera également d’autres programmes comme ReShade qui pourraient être considérés comme donnant à certains joueurs un avantage compétitif dans le jeu.

Les développeurs souligne que les joueurs qui utilisent ReShade ne seront pas bannis, mais qu’ils ne peuvent pas jouer à PUBG s’il est installé sous le nouveau système.

“Vous ne serez pas banni pour l’avoir sur votre système mais vous ne pourrez plus jouer à PUBG tant qu’il est installé”, a écrit le responsable de la communauté PUBG_FWG. “Veuillez désinstaller ReShade (ou tout autre programme bloqué) et relancer le jeu. Certains joueurs peuvent trouver que la réinstallation de PUBG est également nécessaire. “

Le poste avertit également que certaines applications tierces qui n’affectent pas le gameplay, comme les logiciels d’enregistrement vidéo ou audio (y compris Nvidia ShadowPlay), peuvent également être affectées par cette mise à jour. La société a déclaré qu’elle travaillera rapidement pour corriger tout logiciel non malveillant qui est bloqué par le système anti-triche.

Articles recommandés