fbpx

Les voitures autonomes de Google gratuites au public à Phoenix

Par

le

Les résidents de Phoenix en Arizona seront bientôt en mesure de tester les voitures autonomes de Waymo, la division de voitures sans chauffeur de la société mère de Google, Alphabet.

Les résidents de l’Arizona seront bientôt en mesure embarquer à bord d’une Google Car, une première mondiale. Waymo, la division de voitures autonomes de la société mère de Google, Alphabet, a annoncé un test grandeur nature et cherche les premiers candidats à son programme d’essai des voitures autonomes en Arizona.

« Nous voulons qu’autant de personnes que possible expérimentent notre technologie », écrit le patron de Waymo, John Krafcik, dans un billet de blog.

Les résidents de la grande région de Phoenix qui seront retenus pour le « Early Riders » programme pourront demander un trajet dans les taxis sans chauffeur de Waymo. Comme l’a noté Waymo, les voitures auront également un pilote d’essai qui sera à bord avec les passagers. Dans le même temps, Waymo prévoit également d’ajouter 500 Chrysler Pacifica Hybrids supplémentaires au sein de sa flotte.

Les régions dans la zone de test de Waymo incluent des villes comme Chandler, Tempe et Mesa. Le programme est gratuit pour les résidents éligibles, qui peuvent postuler pour le programme via le site web de Waymo.

Notons que la décision de Waymo de lancer des tests à Phoenix n’est pas entièrement aléatoire. Comme Ars Technica l’a noté, l’Arizona a des règlements plus souples en matière de véhicules autonomes contrairement à la Californie, où de nombreux acteurs majeurs de l’industrie de la conduite autonome sont basés.

L’annonce de Waymo est également sa dernière salve contre Uber, qui développe sa propre technologie de véhicule autonome. Pour Uber, qui a fait ses propres tests dans la région de Phoenix, avoir un concurrent mis en place dans sa zone d’expérimentation est moins idéal. Les deux sociétés sont également en conflit devant les tribunaux à propos d’un différend sur leurs technologies autonomes respectives, ainsi que des allégations selon lesquelles Uber a reçu des documents confidentiels de Waymo de la part d’un ancien employé.

Articles recommandés