fbpx

New York contraint de désactiver les bornes Wi-Fi parce que les gens regardent du porno

Par

le

Des centaines de bornes Wi-Fi à New York ne permettront bientôt plus de naviguer sur le Web car les bornes servaient notamment à consulter du porno.

En novembre 2014, la ville de New York a annoncé qu’elle allait remplacer ses cabines téléphoniques par des bornes Wi-Fi. Ce projet de la ville, surnommé LinkNYC, avait pour objectif de proposer aux citoyens un accès à internet 24/24 et 7 jours par semaine. Fin décembre 2015, la première borne a été aperçue dans les rue de la ville. En plus de proposer un accès WiFi public, des bornes avec des tablettes ont aussi été installées.

Si le projet était intéressant pour tout le monde, 8 mois après son lancement, LinkNYC va subir des changements conséquents. Si le Wi-Fi sera toujours gratuit et qu’il sera toujours possible de se connecter avec son smartphone, la possibilité de naviguer sur le Web en utilisant la tablette du kiosque LinkNYC sera désactivée. La décision a été prise suite à de nombreuse plaintes rapportant des abus.

LinkNYC est certes une entreprise audacieuse, risquée, et peut-être même irrationnelle, étant donné que la connexion Wi-Fi est presque toujours une invitation ouverte à toutes sortes de manigances. Et en plaçant une tablette qui peut être utilisée pour naviguer sur le Web dans chaque kiosque, ce n’était qu’une question de temps avant que des comportements inappropriés soient recensés.

Le communiqué de presse indique que des utilisateurs monopolisaient les tablettes Link en ayant également une  » utilisation inappropriée ». Ce qu’il ne pouvait pas mentionner sont les comportements signalés par certains et qui impliquent des activités que les gens, à l’exception des exhibitionnistes et des gens détraqués, font probablement en privé, ou tout du moins, pas à la vue de tous.

Pour faire court, bye-bye la navigation sur le Web. Les tablettes, quant à elles, resteront toujours accessibles car elles seront par exemple utilisées pour les cas plus légitimes comme appeler les secours, passer des appels téléphoniques gratuits, consulter une carte, et autres. Et rien ne change pour ceux qui se connectent aux hotspots à travers leurs ordinateurs ou appareils mobiles. Oui, vous pouvez toujours continuer à faire cela. En privé, bien sûr.

Ce n’est pas la fin de la navigation Web sur les tablettes Link, cependant. LinkNYC est encore ouvert à la possibilité de réactiver cette fonctionnalité à l’avenir, à condition que des moyens de prévention puissent être mis en place, au moins pour minimiser ou décourager de tels abus, comme une limite de temps.

Articles recommandés