fbpx

Google Car : Chris Urmson, le directeur du projet, démissionne

Par

le

Après avoir passé près d’une décennie au sein de la société Google, Chris Urmson, le directeur du projet Google Car, a quitté l’entreprise.

Chris Urmson, qui a rejoint le projet Google Car en 2009 et qui a plus tard remplacé le fondateur de Google X, Sebastian Thrun, en tant que directeur du projet en 2013, a déclaré dans un post sur Medium que « maintenant, 1,8 millions de miles de conduite autonome plus tard », le moment est venu de « me retirer et de trouver ma prochaine aventure ».

« Aujourd’hui sera mon dernier jour sur le projet comme directeur technique», écrivait-il. « Après avoir dirigé nos voitures à travers l’équivalent de 150 ans de conduite humaine et avoir aidé notre projet à faire la transition entre la recherche pure et le développement d’un produit que nous espérons voir un jour utilisé par tout le monde, je suis prêt pour un nouveau défi ».

Selon le New York Times, la division Google X de Google a été sous « pression croissante pour montrer à l’entreprise qu’elle pourrait un jour espérer tirer profit de ses projets. »

Alors qu’il a été le pionnier de la technologie qui a permis des progrès dans l’industrie, le projet de voiture auto-conduite est tombé dans cette catégorie, et le succès commercial ne devrait pas survenir avant plusieurs années.

Le Times a également rapporté que Urmson n’était pas « satisfait de la direction prise [sous les ordres du nouveau PDG John Krafcik] et qu’il avait eu de vives discussions avec Larry Page il y a quelques mois de cela concernant l’avenir du projet, selon deux anciens employés de Google ».

Un porte-parole de Google a refusé de commenter les propos rapportés par le Times, et Urmson a également contesté la raison de son départ.

De son côté, le quotidien a également rapporté que Urmson avait pris congé cet été et a décidé de quitter l’entreprise que récemment, en informant ses collègues de son départ prévu jeudi dernier.

Urmson a terminé son post sur Medium avec un message adressé à l’équipe qu’il laisse derrière lui.

« Il y a beaucoup d’autres problèmes ou produits sur lesquels ce groupe de gens talentueux pourrait travailler, mais ils ont choisi les voitures auto-conduites parce qu’ils comprennent que l’impact de leur travail peut rendre nos routes plus sûres et apporter des destinations quotidiennes à des millions de personnes », a-t-il écrit. «Je les soutiendrai et je suivrai leurs progrès ».

Articles recommandés