fbpx

Tim Berners-Lee veut réinventer le Web

Par

le

Le père du World Wide Web, Tim Berners-Lee, a appelé à l’élaboration d’un nouveau Web qui ne pourrait pas être espionné par les Etats et sociétés privées.

Tim Berners-Lee a créé le World Wide Web en 1990 lorsqu’il travaillait en tant que scientifique pour le CERN. À l’époque, son idée était simplement de créer un outil pour que les scientifiques puissent recueillir et partager des informations. Il ne s’attendait certainement pas à ce que son invention transforme notre société comme c’est le cas aujourd’hui. Il déplore maintenant son manque de prévoyance et souhaiterait pouvoir retourner en arrière.

Berners-Lee, qui a maintenant 61 ans, regrette beaucoup de choses au sujet de sa création. Au New York Times, il a expliqué être surtout préoccupé par le fait qu’Internet est maintenant devenu le « plus grand réseau de surveillance au monde« . Selon lui, le fait qu’une seule entité puisse avoir un contrôle absolu sur un seul aspect de l’Internet est un crime contre l’humanité.

Il y a 25 ans, il voulait que le Web soit un endroit où l’information puisse être distribuée facilement et librement, mais aussi où il y avait de la responsabilité. Le jour précédent son interview avec le NYT, le 7 juin, il a participé à une conférence avec Brewster Kahle, fondateur d’Internet Archive, pour discuter de la décentralisation du web.

Le modèle actuel du World Wide Web repose sur les adresses IP et un réseau de serveurs dédiés, qui peuvent être bloqués ou suivis très facilement. Décentraliser le web impliquerait une refonte complète de l’outil.

Lors de la conférence, différents experts et activistes se sont réunis et ont discuté de diverses techniques pour la décentralisation. Ils ont discuté de cryptage, l’adoption de technologies créées lors de l’émergence des monnaies numériques et de la cryptographie.

Décentraliser le Web et démanteler complètement la notion de surveillance du gouvernement est une idée noble. Le fait que tant d’acteurs majeurs soient impliqués dans cette réflexion indique à quel point la question est prise au sérieux.

Les méthodes d’archivage du Web et le stockage de plusieurs copies d’un site ont également été discutées. Diverses méthodes de paiement, telles que l’adoption du système « Ledger » utilisé par BitCoin et d’autres services similaires ont également été perçues comme un moyen d’offrir davantage de contrôle aux internautes.

L’idée est d’éliminer les intermédiaires de tous les aspects du Web, que ce soit au niveau de la navigation, des transactions, ou même des réseaux sociaux. Toutefois, Benes-Lee n’a pas beaucoup d’espoir quant à une évolution de la situation, expliquant que le problème est plus un problème social que d’ordre technologique.


Articles recommandés