fbpx

LG dévoile un lecteur d’empreintes digitales placé sous l’écran d’un smartphone

Par

le

LG Innotek a dévoilé un capteur d’empreintes digitales qui se place sous une surface de verre au lieu d’un bouton physique.

Les jours de lecteurs d’empreintes digitales physiques disgracieux sur nos smartphones sont comptés. LG Innotek, une filiale de la marque sud-coréenne, a dévoilé un nouveau module biométrique lisant l’empreinte du doigt posé sur l’écran. Cette innovation permettrait non seulement une plus grande liberté en termes de conception, mais également une meilleure protection contre les infiltrations d’eau et de poussières.

Avant cela, tout OEM, même Apple, qui souhaitait intégrer un lecteur d’empreintes dans son smartphone devait intégrer un module spécifique sur le terminal. Que cette zone soit située sur la face avant de l’appareil, à l’arrière, ou même sur le côté, cela dépend des constructeurs. Cependant, cette pratique impose quelques limites en termes de conception, d’une façon ou d’une autre.

Avec le module conçu par LG Innotek, ces limitations seraient quasiment de l’histoire ancienne. Le composant peut être logé au niveau de l’écran tactile, sous le verre protecteur, grâce à son épaisseur de seulement 0,3 mm. Avec ce type de module, les fabricants n’auraient donc plus besoin de se soucier de trouver une place pour le capteur.

De plus, en étant plus directement exposé, le module est ainsi plus robuste. LG a pris l’exemple de la chute d’une bille en métal de 130 grammes à 20 centimètres au-dessus du capteur. Malgré le choc, le capteur était encore parfaitement fonctionnel après l’impact. Mais ce n’est pas tout. Selon le fabricant, le module de détection est aussi très fiable, avec un taux FAR (faux positifs) de seulement 0,002%.

L’annonce de LG Innotek ne mentionne pas quand ni sur quel appareil nous verrons apparaître en premier ce nouveau capteur, bien qu’un porte-parole de la firme a déclaré au Korea Times que la société est en pourparlers avec des fabricants de smartphones pour commercialiser la nouvelle technologie « dans l’année ».


Articles recommandés