Edge : Microsoft développe un outil pour pouvoir utiliser les extensions de Chrome

Par

le

Microsoft est en train de développer un outil pour rendre compatible les extensions Google Chrome avec son navigateur Edge.

Lorsque Microsoft a lancé le système d’exploitation Windows 10, la société en a profité pour intégrer un nouveau navigateur Web, Edge,conçu pour remplacer Internet Explorer. Cependant, alors qu’Edge propose une meilleure intégration avec d’autres programmes, tels que des outils d’annotation, un mode de lecture et même assistant personnel (Cortana), le navigateur n’est pas encore compatible avec les extensions Chrome.

Cela pourrait rapidement changer car Jacob Rossi, senior program manager chez Microsoft, a publié un tweet vendredi indiquant qu’ils travaillaient actuellement sur un outil de portage qui permettrait aux utilisateurs de lancer des extensions Chrome directement depuis le nouveau navigateur de Microsoft, en précisant que cela avait fait l’objet de nombreuses requêtes.

Rossi a expliqué que l’outil qu’ils développent en ce moment permettra au début l’utilisation d’un nombre restreint d’extensions mais que davantage seront utilisables à l’avenir.

L’annonce de Rossi concernant l’outil de portage coïncide avec la sortie de la dernière Insider Preview Build 14291 de Windows 10. Celle-ci propose plusieurs innovations, dont le support des modules complémentaires. Cette version est disponible à tous les membres du programme Insider. Pour le moment, seules trois extensions sont disponibles : Microsoft Translator (traduction de pages web) ; Reddit Enhancement Suite (assistant pour le site Reddit) et Mouse Gestures (pilotage avancé du navigateur à la souris).

Concernant une éventuelle date de sortie pour l’outil de portage, étant donné que ce dernier ne supporte pas encore toutes les interfaces de programmation (API), nécessaires à son bon fonctionnement, aucune date n’a été communiquée par la firme de Redmond.

Edge n’est pas le seul navigateur Web à s’enrichir d’un tel outil. Firefox compte lui aussi abandonner son système d’extensions actuel d’ici l’été pour utiliser l’API WebExtensions, afin que les extensions de Firefox se rapprochent de celles de Chrome et Opera.


Articles recommandés