Technologie

Google met fin à son service de raccourcissement d’URL goo.gl

Par

le

Le géant technologique Google a annoncé la fermeture de son service de raccourcissement d’URL, goo.gl. d’ici le 30 mars 2019.

Vendredi, Google a annoncé la fin de son service de raccourcissement d’URL goo.gl. Michael Hermanto de Google a déclaré qu’à partir du 13 avril, toute personne n’ayant pas utilisé goo.gl avant le 31 mars ne serait pas autorisée à créer de nouveaux liens raccourcis. Les utilisateurs existants auront accès au service pendant un an avant de le fermer complètement le 30 mars 2019. Pendant que le service sera démantelé, les URL existantes redirigeront toujours vers l’emplacement approprié.

La décision de Google de mettre fin au populaire service de raccourcissement d’URL, lancé en 2009, fait partie des efforts déployés par la société pour passer à la vitesse supérieure vers Firebase Dynamic Links. Les FDL sont des liens intelligents destinés à permettre aux développeurs de rediriger les utilisateurs vers n’importe quel emplacement sur une page Web ou dans une application mobile. La société a encouragé les internautes qui souhaitaient créer de nouveaux liens courts à utiliser son service FDL gratuit ou à utiliser un service de raccourcissement de liens tel que Bitly ou Ow.ly.

Pour les développeurs, cependant, l’entreprise a fortement recommandé de passer à FDL. Google a expliqué que contrairement aux mini-liens existants, les FDL détectaient automatiquement la plateforme utilisée et redirigeaient les utilisateurs vers une page Web ou une application mobile en fonction du service le mieux adapté à leur plateforme. Google a également déclaré que les FDL seraient plus susceptibles de survivre au processus d’installation de l’application que les liens standards, ce qui permettrait aux nouveaux utilisateurs de trouver plus facilement le contenu dont ils ont besoin.

Un autre avantage possible de la migration vers les FDL est celui de la sécurité. En 2016, il a été signalé que les URL raccourcies étaient plus vulnérables aux failles de sécurité que les liens standard, bien que Google et Microsoft Book aient pris des mesures pour résoudre ces problèmes.

En plus de se concentrer sur les liens FDL, Google a déclaré que sa décision de mettre fin à goo.gl était due à l’évolution des modes de navigation des internautes. La société a déclaré que lors du lancement du service en 2009, la majorité des utilisateurs utilisaient des navigateurs Web pour accéder à Internet. Cela a beaucoup changé au cours des neuf dernières années, les utilisateurs utilisant des smartphones, des applications et des assistants numériques pour accéder au Web.

Articles recommandés