Science

Des diamants tombés du ciel au Soudan venaient d’une planète disparue

Par

le

L’analyse de fragments de diamants libérés suite à la désintégration d’un astéroïde au-dessus du Soudan en 2008 a permis de découvrir que l’astre provenait d’une planète aujourd’hui disparue.

Les scientifiques qui étudient un fragment de météorite tombé au Soudan en 2008 ont trouvé des preuves qui suggèrent qu’elle pourrait provenir d’une planète de la taille de Mercure qui n’existe plus. La composition d’une météorite peut généralement nous indiquer d’où elle vient, comme par exemple la lune ou Mars. Mais il y a un ensemble de météorites, dont celle qui a été collectée en 2008, qui n’ont pas d’origine connue, semblant provenir d’un corps planétaire qui a depuis été détruit et purgé de notre système solaire. « Ces échantillons viennent d’une époque à laquelle nous n’avons aucun accès », a déclaré Farhang Nabiei, chercheur sur le projet, au Washington Post.

Pour avoir une meilleure idée de l’histoire de cette météorite, les scientifiques ont utilisé la microscopie électronique en transmission pour étudier sa composition et ont trouvé des dépôts de chromite, de phosphate et de sulfure de fer-nickel piégés dans les diamants contenus dans la météorite. Et ces observations leur ont donné quelques indices sur la façon dont les diamants se sont formés. Leur travail a été publié aujourd’hui dans Nature Communications.

EPFL / Hillary Sanctuary

EPFL / Hillary Sanctuary

Les diamants sont souvent trouvés dans cette famille de météorites, mais ils sont généralement minuscules. Et les chercheurs rapportent qu’il y a trois façons principales pour la formation : lors d’une collision majeure, par le dépôt de vapeur chimique ou par une pression et une température élevées et soutenues, comme la formation des diamants ici sur Terre. La taille des diamants dans cette météorite, qui étaient plus grands que d’autres, ne sont pas compatibles avec les deux premières méthodes, ce qui signifie qu’ils se sont probablement formés par une pression élevée dans une sorte de corps astronomique majeur. Et les dépôts de métaux trouvés en eux se sont probablement formés dans une jeune planète d’au moins la taille de Mercure et peut-être aussi grande que Mars, selon les chercheurs.

Des modèles ont prédit qu’un certain nombre de protoplanètes existaient au cours des premières années de notre système solaire et que les accrétions et les collisions ont aidé à former les planètes terrestres existantes et certaines de leurs lunes. Bien qu’il n’y ait aucun moyen de savoir exactement ce qui est arrivé à la planète « perdue » qui a formé ces diamants, cette dernière a probablement été détruite par des collisions il y a des milliards d’années. Mais son histoire fait partie de notre histoire.