Télévision

Un cinéaste accuse les créateurs de Stranger Things de plagiat

Par

le

Un cinéaste américain accuse les Duffer Brothers d’avoir pioché des idées dans son court-métrage pour créer la série Stranger Things de Netflix.

Matt et Ross Duffer, les créateurs de la série à succès Stranger Things sur Netflix, sont poursuivis par un cinéaste qui prétend que les deux frères lui ont volé l’idée de leur série, selon la plainte déposée mardi.

Charlie Kessler explique qu’en 2014, il a rencontré les frères Duffer au Tribeca Film Festival et a discuté des concepts pour Montauk, un court métrage qu’il a écrit et réalisé, ainsi qu’un long métrage intitulé The Montauk Project.

Selon la plainte, qui a été déposée auprès de la Cour supérieure du comté de Los Angeles, Kessler prétend qu’il a discuté « du scénario, d’idées et de l’histoire », ainsi que le film susmentionné avec les frères Duffer, qui ont ensuite utilisé sa propriété intellectuelle quelques années plus tard quand Stranger Things a été créé en 2016.

La poursuite maintient que les idées ont été discutées sur la condition que « les frères Duffer ne divulgueraient pas ou n’exploiteraient pas les concepts de Kessler sans permission et/ou compensation. »

La plainte de Kessler cite de nombreuses similitudes entre les deux projets, comme le fait que Stranger Things a été initialement conçu sous le nom de «Montauk» avant d’être modifié, comme en témoignent plusieurs articles sur internet.

En outre, l’intrigue de Montauk est détaillée dans les documents de la cour, décrivant une histoire qui implique la disparition d’un garçon, avec la présence aux alentours d’une base militaire menant des expériences sur les enfants et un monstre issu d’une autre dimension. L’histoire est donc bien similaire à celle de Stranger Things mais elle s’inspire aussi de la fameuse légende du Projet Montauk, des supposées expériences menées dans le plus grand secret par les agences occultes du gouvernement américain. Cette légende a d’ailleurs fait l’objet d’un livre, « The Montauk Project: Experiments in Time », sorti en 1992.

Kessler poursuit les deux frères pour violation de contrat implicite, avec des dommages financiers et la tenue d’un procès.