Business

Apple recrute le patron de l’intelligence artificielle de Google pour aider à améliorer Siri

Par

le

Apple a embauché John Giannandrea, directeur de la recherche et de l’intelligence artificielle de Google, pour diriger la stratégie de machine learning et d’intelligence artificielle de l’entreprise.

Hier, John Giannandrea, directeur de la recherche et de l’intelligence artificielle de Google, a annoncé son départ de la société. Maintenant, la raison de ce départ est claire: il a été embauché par Apple pour diriger la «stratégie d’apprentissage automatique (machine learning) et de l’intelligence artificielle» de l’entreprise, qui relève directement du PDG Tim Cook.

Le New York Times a obtenu un email envoyé par Cook à Apple expliquant la nouvelle embauche à ses employés :

Notre technologie doit être imprégnée des valeurs que nous chérissons tous … John partage notre engagement envers la protection de la vie privée et notre approche réfléchie alors que nous rendons les ordinateurs encore plus intelligents et plus personnels.

Giannandrea a rejoint Google en 2010 dans le cadre de l’acquisition de Metaweb, la société derrière Freebase, une base de données communautaire de données et d’informations qui a finalement été utilisée pour augmenter les résultats de recherche Google. Il a également travaillé en tant que technologue en chef pour Netscape, et il siège au conseil d’administration de l’institut SETI.

Apple a besoin d’un fort talent pour améliorer ses efforts d’apprentissage automatique (machine learning) et d’intelligence artificielle, qui traînent derrière ceux de concurrents comme Amazon et, surprise, Google. Il y a quatre jours, l’ancien directeur de la rédaction du site Engadget et auteur de Wall Street Journal, Joshua Fruhlinger, a publié une analyse sur la plate-forme de données Thinknum révélant qu’Apple s’était lancé dans un vaste recrutement d’ingénieurs spécialisés en intelligence artificielle, pour améliorer Siri. Le 30 mars, 61 offres de postes liées à ce domaine étaient publiées sur le site de l’entreprise, soit une hausse de près de 24% par rapport au mois précédent.

Ni Cook ni Giannandrea n’ont fait de déclarations publiques sur l’orientation future de la stratégie d’apprentissage automatique et d’IA d’Apple. Mais l’année dernière, Apple a ajouté une puce AI dédiée appelée Neural Engine à l’A11 Bionic pour l’iPhone 8, l’iPhone 8 Plus et l’iPhone X pour fonctionner avec le processeur de signal d’image (ISP). Cette puce applique des effets et d’autres ajustements à la volée aux photos et vidéos prises sur l’appareil, et elle est créditée pour le bon fonctionnement de la nouvelle fonction Éclairage de portrait, bien qu’Apple n’a pas doné plus de détails dessus.

Articles recommandés