Twitter

Twitter aujourd’hui commence à appliquer de nouvelles règles contre la violence et la haine

Par

le

Twitter aujourd’hui dit commencer à appliquer de nouvelles règles liées à la façon dont il gère les comportements haineux et abusifs sur sa plateforme.

Twitter dit qu’il va maintenant commencer à appliquer les nouvelles règles qu’il a annoncé le mois dernier pour lutter contre les abus et les comportements haineux, y compris les menaces de violence et de dommages physiques. Les nouvelles règles étendent les mesures aux contenus abusifs ou menaçants dans les noms d’utilisateur et les profils, ainsi qu’aux comptes affiliés à des groupes haineux sur plateforme et hors plateforme.

Twitter a eu de la difficulté à gérer le contenu violent, offensant ou haineux, et a même accordé des badges de vérification avant de les retirer à des nationalistes blancs éminents alors que le discours de haine et les abus ont proliféré sur la plateforme. Twitter a également été critiqué pour la manière apparemment arbitraire dont il applique ses règles et a déjà déclaré qu’il prévoyait de mieux répondre aux rapports d’abus des utilisateurs.

Selon le règlement de Twitter, les menaces spécifiques de violence, de mort ou de maladie à un individu ou à un groupe de personnes étaient déjà considérées comme une violation. Les nouvelles règles s’appliqueront aux comptes, y compris ceux qui s’affilient aux organisations qui «utilisent ou encouragent la violence contre les civils pour faire avancer leurs causes.» Twitter dit qu’il faudra supprimer les tweets qui glorifient la violence ou les auteurs d’un acte violent, et suspendre définitivement les comptes qui violent à plusieurs reprises cette règle.

Toutefois, il y a une exception notable: les changements de politique ne s’appliquent pas aux entités militaires ou gouvernementales. Cela donnerait au président Trump carte blanche pour continuer ses menaces contre «Rocket-Man» (Kim Jong Un), et continuer à promouvoir des vidéos xénophobes violentes publiées par des extrémistes d’extrême-droite, même quand elles ont été signalées comme fake news.

Twitter va également suspendre définitivement les comptes où les informations de profil incluent des menaces violentes et autres propos racistes, sexistes, ou dégradants. Le site traque aussi maintenant les images haineuses comme les logos, les symboles ou les images utilisés pour promouvoir l’hostilité envers les autres en fonction de la race, de la religion, du handicap, de l’orientation sexuelle ou de l’appartenance ethnique. Twitter indique que si ces images apparaissent dans la bannière ou en image de profil, les propriétaires du compte devront les supprimer.

« Dans nos efforts pour être plus agressifs là-dessus, il est possible que nous faisions quelques erreurs et nous travaillons sur un processus d’appel robuste », a déclaré Twitter dans un communiqué. « Nous évaluerons et analyserons ces changements dans les jours et les semaines à venir, et nous vous tiendrons au courant des progrès réalisés. » Twitter prévoit également de développer des outils internes pour identifier les comptes non conformes afin de compléter les rapports des utilisateurs. L’application de ces règles sera une étape bienvenue étant donné que le contenu offensant peut être visible sur la plateforme, mais le test sera de savoir si Twitter va les appliquer de manière cohérente.

Articles recommandés