France

Un groupe d’étude sur le jeu vidéo créé à l’Assemblée Nationale

Par

le

Afin de trouver des moyens pour aider l’industrie française du jeu vidéo, un groupe d’étude sur le jeu vidéo créé à l’Assemblée Nationale.

Si l’industrie française du jeu vidéo se porte mieux aujourd’hui qu’avant, beaucoup de choses sont encore à améliorer. Pour aller dans ce sens, un groupe d’étude sur le jeu vidéo créé à l’Assemblée Nationale. L’information a été annoncée mercredi 20 décembre par le député LREM Denis Masséglia, également passionné par ce loisir. Il avait d’ailleurs apportait son soutien à l’équipe de France lors de la coupe du monde Overwatch.

«J’ai reçu le soutien d’une vingtaine de députés LREM, très motivés par le sujet, mais aussi de la ministre de la Culture Françoise Nyssen et du secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi», expliquait-il mardi soir. «L’objectif prioritaire est de faire gagner des parts de marché aux studios français et de rester leaders en Europe. Cela pourra déboucher sur des propositions de lois pour soutenir les entreprises».

Grâce à ce groupe d’étude, le député souhaite également augmenter la place de la femme dans ce secteur d’activité pour arriver à une parité (elle ne représente que 14,4 % des effectifs), et travailler sur l’addiction au jeu vidéo.

Autre enjeu majeur, l’e-sport. «Actuellement les équipes majeures se trouvent aux États-Unis, en Allemagne et en Corée du Sud. Nous devons ramener les meilleurs éléments en France et faire en sorte que les compétitions mondiales ne soient plus dominées par les Coréens. L’e-sport est au même titre que le football, un instrument de diplomatie et de rayonnement de la France dans le monde». Denis Masseglia prend pour exemple la Corée du Sud, où l’e-sport est extrêmement présent. En effet, au pays du matin calme, l’e-sport est une industrie à part entière depuis déjà 15 ans, avec des joueurs présentées comme des stars et qui sont chacun membre d’équipes sponsorisées par de grandes sociétés nationales et ses chaînes de télévision. Les compétitions y sont aussi très spectaculaire car elles remplissent à chaque fois des stades.

Pour l’élu, qui espère prendre la présidence de ce nouveau groupe, cela va permettre à la France de devenir « une référence et même si possible la référence mondiale » dans le jeu vidéo.

Articles recommandés