Facebook

Facebook va lutter contre les clickbaits dans le flux d’actualité

Par

le

Facebook a annoncé une nouvelle initiative visant à réduire le nombre de clickbaits apparaissant dans le fil d’actualité.

Facebook prend enfin des mesures contre les «clickbaits», où les éditeurs demandent aux utilisateurs de voter, de liker ou de partager un message dans l’espoir de le propulser au sommet des fils d’actualité en manipulant les algorithmes du site.

De tels messages ou liens ne seront pas définitivement supprimés, ni interdits, mais la société basée en Californie a déclaré qu’elle rétrogradera désormais ces posts dans le fil d’actualité.

Les messages qui incitent les utilisateurs à, par exemple « Taguer un ami qui aime faire la sieste! », semblent populaires parce qu’ils utilisent les algorithmes de Facebook, ce qui amène l’entreprise à classer ces messages par ordre de priorité dans plus de fils d’actualité.

Les pages Facebook qui utilisent ces tactiques à plusieurs reprises pourraient potentiellement perdre tous leurs messages, a annoncé lundi la société dans un blog.

engagement-bait_2

La société affirme que les publications qui demandent de l’aide, des conseils ou des recommandations, comme la collecte de fonds pour un organisme de bienfaisance ou la demande de conseils de voyage, ne seront pas touchées par la mise à jour.

Facebook a examiné et catégorisé des centaines de milliers de messages et a mis au point un modèle de machine learning afin de détecter les différents types d ‘«engagement baits». La société affirme qu’elle mettra en œuvre des rétrogradations plus strictes pour les pages qui, à maintes reprises, appâteront l’engagement dans quelques semaines pour donner aux éditeurs le temps de s’adapter.

«À l’avenir, nous continuerons de trouver des moyens d’améliorer et d’intensifier nos efforts pour réduire l’engagement bait», a déclaré Facebook. « Nous voulons réduire la diffusion de contenu spam, sensationnel ou trompeur afin de promouvoir des conversations plus significatives et plus authentiques sur Facebook », a-t-il déclaré.

Facebook a déclaré que les pages qui publient à plusieurs reprises du « clickbait » recevront une mise à l’écart plus significative. La répression ne se fera pas immédiatement, afin de donner aux éditeurs le temps de reconsidérer leurs stratégies.

« Nous allons déployer cette rétrogradation au niveau de la page au cours de plusieurs semaines pour donner aux éditeurs le temps de s’adapter et d’éviter par inadvertance l’utilisation de clickbaits dans leurs messages », a déclaré la société.

Facebook fait également quelques exceptions pour les publications qui demandent de l’aide, des conseils ou des recommandations. Cela inclut notamment le fait de «faire circuler un rapport d’enfant disparu, de recueillir des fonds pour une cause ou de demander des conseils de voyage», a ajouté la compagnie.

Articles recommandés