France

Les députés vont s’équiper de tablettes dès janvier

Par

le

Dès le début de l’année 2018, les 577 députés de l’Assemblée nationale vont s’équiper de tablettes afin de mettre un terme aux longs dossiers imprimés.

Afin d’éviter l’impression des longs dossiers liés aux amendements, l’Assemblée nationale a décidé d’équiper chaque député d’une tablette. Cet effort débutera dès le mois de janvier. 577 seront donc commandées pour les députés de l’hémicycle.

Grâce à leur collègue Bruno Millienne, a l’origine de cette dématérialisation, les députés pourront choisir entre une appareil sous iOS ou Android avec l’iPad mini 4 d’Apple et la Galaxy Tab S2 de Samsung. Le site NextInpac explique que cette transition du papier vers le numérique devrait permettre au parlement d’économiser 52.000 ramettes de papier par an. Le tirage de 80 liasses d’amendements en commission sur un texte faisant l’objet de 100 amendements suppose un tirage de 8 000 à 10 000 pages, soit autant de papier et d’énergie électrique qu’il est nécessaire. Le même texte venant en discussion dans l’hémicycle nécessitera un volume de tirage imprimé trois fois supérieur.

Selon Le Monde, la facture de l’achat des tablettes pour les 577 députés s’élèverait à 200.000 euros, permettant l’économie de 40.000 euros par an. Les iPad mini 4 et Galaxy Tab S2, lancés en 2015, ont été choisis pour leurs prix plus abordables comparé aux produits de cette année. Ainsi, le prix ne dévra pas les 500 euros.

Avec l’arrivée très prochaine des iPad et des Galaxy Tab dans les mains des députés, l’application qui leur permet de suivre les débats va être mise à jour, en plus de subir un relooking complet.

Ces dernières années, le Palais Bourbon a fait de nombreux efforts en divisant notamment sa consommation de papier « par deux en huit ans », précise Bruno Millienne. Toutefois, il estime que la situation actuelle est encore largement perfectible. L’investissement devrait être rentabilisé en 2022. Après cinq années d’utilisation, il faudra en effet renouveler le matériel lors de la législature suivante.

Articles recommandés