Business

App Store : Apple a reversé 17 milliards de dollars aux développeurs en Chine depuis 2010

Par

le

Depuis que la marque a lancé sa boutique en ligne en 2010, l’App Store, Apple a reversé 17 milliards de dollars aux développeurs en Chine.

Il n’y a peut-être pas beaucoup de technologie étrangères autorisées derrière le soi-disant Grand Firewall de Chine, mais cela n’a certainement pas empêché les développeurs d’Apple qui ont réussi à générer massivement du profit malgré la censure gouvernementale. Dans son discours prononcé dimanche lors d’un forum public chinois sur la cybersécurité, le dirigeant d’Apple, Tim Cook, a déclaré que l’entreprise américaine a reversé 112 milliards de yuans aux développeurs locaux, soit 16,93 milliards de dollars en Chine. Ce chiffre représente environ 25% des revenus totaux de l’App Store (où les revenus totaux à ce jour sont d’environ 70 milliards de dollars).

Il y a environ 1,8 million de développeurs sur la plateforme en Chine, et la nation est le troisième plus grand marché d’Apple en termes de ventes. Cela dit, Apple se bat pour maintenir sa position dans le paysage technologique hautement compétitif de l’Empire Du Milieu, d’autant plus que les appareils mobiles haut de gamme des entreprises nationales se révèlent de plus en plus comparables (et peut-être plus abordables). Cela dit, avec la sortie récente de l’iPhone 8 et de l’iPhone X, Apple pourrait bien retrouver son chemin en tête de peloton.

Alors que les développeurs locaux peuvent se débrouiller assez bien sur iOS, de nombreux développeurs étrangers et américains ne peuvent pas dire la même chose. Apple a été critiqué pour avoir acquiescé aux demandes des responsables du gouvernement chinois d’enlever « des centaines d’applications », comme l’a noté Reuters. Ces applications incluent diverses catégories, des services de messagerie aux services de réseau privé virtuel (VPN), qui peuvent être utilisés pour contourner les contrôles Internet stricts de la Chine.

Plus récemment, le service d’appel et de vidéoconférence Skype a disparu de l’App Store, ainsi que des boutiques d’applications tierces locales.

« Nous avons été informés par le ministère de la Sécurité publique qu’un certain nombre d’applications de Voice IP ne sont pas conformes à la législation locale. Par conséquent, ces applications ont été retirées du magasin d’applications en Chine », a déclaré une porte-parole d’Apple au Times, dans une déclaration à propos des questions concernant la récente de disparition de Skype. « Ces applications restent disponibles dans tous les autres marchés où ils font des affaires. »

Peu importe si les applications sont disponibles en Chine, il est clair qu’Apple fait ce qu’il peut pour courtiser le pays. Comme le note Reuters, Cook a fait plusieurs visites sur place, et même rencontré le président Xi Jinping. Ce que cela signifie pour l’avenir d’Apple en Chine n’a pas encore été déterminé.

Articles recommandés