Science

Stephen Hawking prévient que la Terre pourrait être une boule de feu d’ici 2600

Par

le

Stephen Hawking prétend qu’il ne reste que 600 ans à l’humanité sur Terre et que nous devons nous inspirer de Star Trek pour aller audacieusement là où personne n’est allé auparavant.

Cela a sans doute été une hyperbole lorsque le célèbre cosmologiste Stephen Hawking a soulevé le spectre de l’apocalypse au sommet Tencent WE de Pékin dimanche, mais on ne peut nier que ses points ont été bien faits.

Lors de son apparition vidéo, Hawking a averti que le surpeuplement et l’augmentation de la consommation d’énergie transformeraient la Terre en une «boule de feu» d’ici 2600. Dans la même veine que Star Trek, il a déclaré que « les humains devaient aller là où personne n’est allé auparavant » si nous souhaitons que notre espèce perdure pour encore un million d’années.

Compte tenu de la longue histoire de Hawking concernant les changements climatiques, il n’est pas surprenant qu’il utilise une menace aussi extrême pour faire valoir la nécessité d’une approche plus durable de l’utilisation de nos ressources terrestres limitées. Il a appelé les investisseurs à soutenir son projet de se rendre à l’étoile la plus proche à l’extérieur de notre système solaire, Alpha Centauri, dans un effort baptisé Breakthrough Starshot.

Ce plan enverra un nanocraft propulsé par laser pour explorer le système d’étoiles le plus proche derrière Alpha Centauri. Hawking dit qu’un tel vaisseau pourrait traverser Mars en seulement une heure, arriver à Pluton en quelques jours et finir par arriver à Alpha Centauri dans une vingtaine d’années.

L’étoile liée d’Alpha Centauri, Proxima Centauri, serait en orbite autour de la planète Proxima b. L’équipe de Breakthrough Starshot espère utiliser le nanocraft pour prendre les premières photos en gros plan d’une autre étoile, y compris tout ce qui pourrait ou non y vivre.

Le directeur de Starshot Breakthrough, ancien chef du centre de recherche Ames de la Nasa, a également fait une apparition à Pékin. Il a dit: « Peut-être que si tout va bien, un peu après le milieu du siècle, nous aurons notre première image d’une autre planète qui pourrait accueillir la vie en orbite autour de l’étoile la plus proche. »

Articles recommandés